Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Porteur d'âmes de Pierre Bordage Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
mamoun85
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 29 mars 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 418
Citer mamoun85 Réponsebullet Sujet: Porteur d'âmes de Pierre Bordage
    Envoyé : 24 janvier 2010 à 11:31
Porteur d'âmes de Pierre Bordage



Editeur : Le livre de poche
Pages : 448

Léonie, achetée au Liberia, alors qu’elle n’était qu’une enfant, séquestrée, prostituée, s’enfuit à vingt ans de son enfer pour se retrouver clandestine et sans papiers dans les rues de Paris.
Edmé, un inspecteur de la Crim’, déprimé par les violences, la misère et le cynisme qu’il côtoie chaque jour, découvre un étrange charnier dans la Marne.
Cyrian, fils de famille en mal de raisons de vivre, se prête à un voyage expérimental d’un genre nouveau, pour trouver le frisson de l’extrême : le transfert de l’âme dans un corps d’emprunt...
Leur point commun ? Tous trois sont porteurs d’âmes, comme tous les êtres humains. Mais parfois les âmes ne sont pas où elles devraient être …
Polar, roman d’amour et d’anticipation : Pierre Bordage joue ici de tous les genres avec un art consommé…
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 28 janvier 2010 à 17:13

Voici l'édition que j'ai lu :



Éditions Au Diable Vauvert
Mai 2007
494 pages
ISBN: 978-2-84626-133-3



On nous a appris que tout être humain avait une âme.
La somme de nos espoirs, de nos rêves, de nos déceptions, de nos expériences, connaissances et savoir, c’est notre conscience.
La conscience et l’âme sont intimement liées dans le roman de Pierre Bordage.

Trois âmes mal dans leur corps, mal dans leur vie.

Tout commence lorsque Léonie jeune femme de 20 ans, dont la vie est un calvaire perpétuel aux mains d’un réseau de prostitution juvénile, parvient à se sauver et à se mettre sous l’aile d’une maison d’aide. Pour elle tout est à apprendre de ce nouveau monde où elle doit bien vite gagner sa croûte. Léonie se voit offrir de servir de cobaye dans une expérience pour tester une nouvelle molécule contre rémunération. Il y a bien quelques effets secondaires indésirables, mais elle doit bien gagner un peu d’argent pour se bâtir cette nouvelle vie.
Cyrian quant à lui, semble tout avoir dans la vie. Jeune universitaire brillant, mais pourtant mal dans sa peau. Élevé dans un milieu aisé et hypocrite, toujours en recherche d’identité, qu’il croit obtenir le jour où il sera finalement accepté dans la suprême et très secrète confrérie des Titans. Prêt à tout accepter pour atteindre ce but, surtout qu’on lui laisse miroiter l’expérience ultime. Un voyage exceptionnel réservé à l’élite.

Un matin on trouve un cadavre de femme. Inspecteur à la criminelle, Edmé personnage sombre et revêche, blasé et surtout très seul, est vu comme un trouble fête par ses coéquipiers. C’est lui qui a la charge d’enquêter et surtout de conclure avec diligence. Edmé sent que l’affaire est plus sérieuse, aussi malgré la résistance en haut lieu, pousse-t-il ses recherches. Ce qui lui donne bien vite raison. Bientôt un charnier est découvert dont les nombreux corps sont affreusement mutilés.

Classé roman d’anticipation, " Porteurs d’âmes " tient beaucoup du polar noir à mon avis. On pense tout de suite à " Les Thanatonautes " de Bernard Werber avec son thème de mort imminente. C’est également une fiction très sociale par le traitement, puisqu’on nous présente comme décor la société actuelle. Une société moderne, individuelle ou prime le plaisir des sens, l’abus de pouvoir et la corruption à haut niveau. Une société où la quête du savoir, de la richesse, du pouvoir et même pourquoi pas, de la vie éternelle autorise bien des abus et des excès. Mais une société est faite d’êtres humains. Les êtres humains sont faillibles, mais pas tous dépourvus d’humanité. Et l’amour... Ah l’amour!...

À mon goût personnel, pas mauvais, mais des exagérations pour rendre plus dramatique et isoler mieux les personnages, laissent à désirer. Je pense entre autres au traitement des squatteurs par la police. Vraiment trop gros. Traitement un peu long et lent à aboutir. Présenté comme trois histoires au départ, on voit bien vite comment les personnages vont interférer entre eux.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.078 secondes.