Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: Sonate en fou mineur - Éloi Paré Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Sujet: Sonate en fou mineur - Éloi Paré
    Envoyé : 03 novembre 2009 à 14:46


C'est un commentaire de Grominou2 qui m'a incité à lire ce livre.
Pour lire le commentaire --» http://www.guidelecture.com/forum/forum_posts.asp?TID=1436





Sonate en fou mineur
GUY SAINT-JEAN Éditeur
17/02/2009
338 pages
ISBN : 9782894552902



Présentation de l’éditeur
Sonate en fou mineur est le premier roman d'Éloi Paré. Diplômé en génie électrique de l'école Polytechnique, informaticien en laboratoire hospitalier, rien dans ce parcours ne laissait croire qu'il puisse être aussi à l'aise avec les mots. C'est dans son arbre généalogique que l'on découvre la source de son talent littéraire. Fils de Simon Paré, auteur d'essais humoristiques et récemment d'un récit autobiographique, son amour des lettres a surtout grandi à la maison et c'est à son entrée au niveau collégial qu'il se développa. Nul doute que ce roman original et ponctué d'humour permettra à son auteur de faire une entrée surprenante sur la scène littéraire québécoise!


Extrait
« J'ignorais encore que critiquer un psychiatre était l'un des signes les plus clairs de maladie mentale, selon certains psychiatres du moins...»



Résumé
Compositeur de talent encore méconnu, Pascal vit deux amours contrariés. Une affection qui ne veut pas s’éteindre pour la très belle Emmanuelle qui l’a quitté, et sa passion pour la musique qui l’habite entièrement et l’isole.
À 35 ans, il vivote de petits boulots, gardant son esprit totalement libre en mal d’inspiration pour sa musique. Pascal aspire à composer une sonate, mais il lui manque la clef, élément essentiel à l’éclosion du chef-d'œuvre. Aussi voit-il une opportunité intéressante dans un emploi de gardien de nuit auprès de la clientèle d’un institut psychiatrique. Travail qui semble peu accaparant physiquement et mentalement, qui lui laisserait presque tout son temps pour composer sa sonate.

Dès la première nuit de boulot, il fait la rencontre de Tristan, un jeune patient de 23 ans interné dans la fleur de son adolescence. Enfermé dans la fameuse aile J, où sont parqués tous les délinquants dangereux et psychopathes de tout acabit. Une étrange relation basée sur l’art, va se développer entre ces deux jeunes hommes que tout sépare.


Commentaire
Québécois d’origine, Éloi Paré signe ici son premier travail d’auteur. Un récit encré dans un univers et un langage très québécois, mais qui demeure parfaitement accessible au lectorat outre-Atlantique.

Le décor particulier et l’intrigue originale donnent un intérêt spécial au récit. Les personnages sont intéressants. La bizarrerie de certains pique la curiosité du lecteur. Un peu cliché le doc qui apparaît par moment plus fou que ses patients, mais qui nous réserve un côté caché surprenant. On en viendrait presque à l’apprécier. Par contre, je n’ai pas trouvé suffisamment attachants les personnages de Pascal et Agathe. J’aurais voulu qu’ils viennent me chercher davantage. Quoique parfaitement crédibles, ils auraient gagné à être plus élaborés comme le personnage de Tristan.

Le rythme est bon et constant. L’écriture vive et intelligente coule bien, masquant un peu le manque d’atmosphère. Le ton sobre sans être lourd, et malgré quelques traits d’humour qui tombent à plat, l’histoire demeure suffisamment accrocheuse et intrigante pour que j’aie hâte d’en connaître le dénouement. Je regrette que l’auteur n’ait pas jugé bon d’approfondir certains éléments somme toute majeurs dans le déroulement du récit. La musique de Pascal tout comme le livre d’Agathe, font figures de prétexte. Un peu plus nourris, ces sujets auraient donné du corps à l’atmosphère ainsi qu’une plus grande dimension au roman. J’ai terminé ma lecture en me demandant à quoi avaient servi réellement la muse et la maison...
Une finale en apothéose m’a légèrement surprise par son ton éclaté, alors que tout le long de roman il était plus retenu.

Je pense que le lecteur va retenir de ce roman, la vivacité du récit, l’originalité du décor, l’humanité de certains personnages et le thème de la force dans l’amitié. Éloi Paré a fort bien réussi son entrée dans la littérature québécoise. S’il récidive, je suis bien prête à le suivre. Normalement j’aurais donné 3 étoiles à « Sonate en fou mineur », mais pour ce titre superbe, il mérite au moins un demi-point supplémentaire.



Bonne chance à l'auteur!



Pour les plus curieux d'entre-vous, voici le lien du site de ce nouvel auteur ...
http://eloipare.com/eloipare.html

Et celui de son blogue qui peut être très intéressant à lire ... http://www.eloipare.blogspot.com/


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13547
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 03 novembre 2009 à 17:29
Comme je suis contente que tu l'aies aimé! Pour un auteur de premier roman, c'est vraiment dur de se faire connaître, donc chaque critique compte! J'espère que ça fera boule de neige et donnera à d'autres le goût de le lire, et d'en parler!

(Juste un petit détail, l'auteur est plutôt dans la jeune quarantaine que la trentaine... )
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7625
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 04 novembre 2009 à 07:39
Merci Grominou pour la précision. J'ai apporté la correction pour ne pas que l'erreur se répète sur le site du Guide.
Je croyais avoir lu quelque part qu'Éloi Paré avait dans la trentaine, mais j'ai dû me mêler avec son personnage.

Effectivement, rien n'est donné ni acquis pour les auteurs débutants. Je crois que c'est à nous, lecteurs et lectrices de faire une différence. En exigeant de la part des éditeurs de leur faire une plus grande place.

*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.266 secondes.