Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: "La Porte" de Magda SZABO Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1550
Citer Lélia Réponsebullet Sujet: "La Porte" de Magda SZABO
    Envoyé : 12 juillet 2017 à 09:18
46. "La Porte" de Magda SZABO(traduit du hongrois par Chantal PHILIPPE), au Livre de Poche, 2017, 345 pages.

Résumé Babelio:

Magda Szabo s'est inspirée de son ancienne employée de maison pour nous livrer un portrait d'une femme de ménage au cœur noble. C'est avec amour et tendresse que l'auteur nous parle d'Emerence, domestique pas comme les autres, souveraine commandeuse de la famille que les Szabo ont pris l'habitude de ne pas contredire. Un livre insolite et poignant.

Mon avis:

Difficile de résumer ce roman tout-à-fait hors du commun. Difficile aussi de donner son avis sur cette histoire étonnante et terrible. Il est évident que le pays où se déroule l'intrigue, la Hongrie, a une énorme influence sur l'ensemble des personnages et de la tragédie personnelle qu'ils vivent au coeur de la tragédie qu'a vécue ce pays martyr - un de plus -!

Ce n'est pas une oeuvre contemporaine, puisqu'elle a été écrite vers le mileu des années 80 et on sait tous les bouleversements qu'ont connus les pays de l'Est depuis ce temps!

L'action se déroule donc depuis la dernière Guerre Mondiale mais elle est narrée plutôt que vécue, et par bribes, au gré des souvenirs - atroces et sordides - du personnage principal, Emerence, figure extraordinaire et inoubliable.

L'auteure s'est servi de la vie de sa domestique pour tracer ce portrait mais, à la réflexion et ayant terminé cette lecture, je crois qu'elle a tout simplement voulu dresser, sous forme d'hommage, la physionomie de son pays et de ses habitants pendant ces heures véritablement terribles des années 40, 50, 60 et 70, jusqu'à la fin de l'oppression.

Deux formidables caractères de femmes s'opposent, se déchirent, se battent véritablement: l'amour et la haine, étrangement entremêlés, sont les puissant moteurs de ce drame haletant jusqu'à la dernière ligne.

Réellement magistral et couronné par plusieurs récompenses méritées!

Un très grand bravo aussi à la traductrice!



Respecter la tradition c'est nourrir la flamme, ce n'est pas vénérer la cendre! Gustav MAHLER
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.141 secondes.