Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: La pierre et le sabre de Eiji Yoshikawa Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
Errant2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 avril 2014
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 899
Citer Errant2 Réponsebullet Sujet: La pierre et le sabre de Eiji Yoshikawa
    Envoyé : 02 mai 2015 à 10:40



Synopsis

"Le sabre perça l'air avec le bruit sec d'une corde d'arc, et un cri foudroyant remplit l'espace vide...
Un énorme soleil rouge jaillit en flammes au-dessus du Higashiyama...
Fasciné, vibrant de vie, Musashi le regardait monter...
Son sang parut sur le point de jaillir de ses pores.
On eût dit le diable même, surgi de l'enfer."

Dans le Japon du Xviie siècle, Miyamoto Musashi, jeune homme fougueux, n'aspire qu'à se battre.
Recherché dans tout le pays, il est recueilli par un moine et n'a bientôt plus qu'un but : tendre à la perfection grâce aux arts martiaux.
Son sabre sera désormais serviteur du bien.
Il ira de combats en conquêtes à la recherche d'amour et de sagesse, épaulé par le chant de sa tendre Otsu.
Un grand classique du récit initiatique qui marie amour, aventure et quête de soi.


Mon avis

Toute une épopée qui se situe au début des années 1600 au Japon, période qui m'était totalement inconnue. L'organisation sociale et le mentalité de l'époque m'ont donc grandement intéressé en filigrane. La quête du héros principal sur la Voie du sabre, plein de doutes, d'hésitations et de parfois pénibles révélations constitue l'essence de ce classique japonais. J'ai été curieux tout au long de découvrir par quels méandres il découvrirait enfin sa destinée. Le personnage du moine zen est captivant et incarne bien pour qui s'y intéresse une philosophie orientale qui se décline de diverses façons tout en présentant toujours cette espèce d'abnégation sereine et de recherche constante de perfectionnement, le tout dans une béatitude et un altruisme qui ne se dément jamais.
La partie "amoureuse" du roman m'a semblé toutefois plus faible, moins bien développée... Et le personnage de la très belliqueuse belle-mère tient de la caricature qui détonne avec le côté plus introspectif de la trame principale. Le besoin d'y insérer une telle "Mme Bec sec" me dépasse.... Il n'en reste pas moins que j'ai grandement apprécié et que je lirai sûrement la suite dans un avenir pas trop éloigné!


Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de l'âme... reste endormie - Anatole France
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.140 secondes.