Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Générale
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Générale
Icône du message Sujet: La première phrase Répondre Nouveau sujet
<< Précédent Page  de 14 Suivant >>
Auteur Message
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7588
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 26 novembre 2014 à 06:44
Message posté par Grominou2




Il me reste une cinquantaine de pages à lire... Je peux déjà te donner un scoop: c'est magnifique, drôle, touchant, intelligent...


Je prends note alors pour 2015.

Après vérification, je vois qu'il n'est même pas dans le catalogue de la bibliothèque. Je devrai voir pour un achat si numérique ou faire une requête d'achat à la bibliothèque.



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 26 novembre 2014 à 15:30
Je n'ai pas vérifié mais je serais surprise qu'il soit en numérique. Par contre ta bibli devrait accepter de se le procurer, j'espère, puisqu'il s'agit d'une oeuvre importante de cet écrivain! Sinon il doit y avoir moyen de le trouver en bouquinerie.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Taffy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 mars 2012 Status actuel: Inactif
Messages: 3601
Citer Taffy Réponsebullet Envoyé : 26 novembre 2014 à 15:55
Vivante, je ne l'ai jamais connu, des choses de sa vie je n'ai rien partagé.

Le dahlia noir de James Ellroy.
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7588
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 01 décembre 2014 à 13:26

   Plein à craquer, l'express du matin se traînait péniblement quand, soudain, il bondit, comme pour reprendre de la vitesse. Sa feinte déséquilibra les voyageurs. Les grappes humaines qui, sur les marche-pieds, s'accrochaient aux portières s'étirèrent dangereusement, bulles de savon menacées d'éclatement.

L'équilibre du monde, Rohinton Mistry




*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 01 décembre 2014 à 23:37
Martine tu as raison, c'est mieux avec au moins 3 phrases pour sentir un peu l'atmosphère !
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7588
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 21 décembre 2014 à 06:53


           

     Je me souviens encore de ce petit matin où mon père m'emmena pour la première fois visiter le Cimetière des Livres Oubliés.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 21 décembre 2014 à 12:35
CRZ, bien sûr!
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
elodie.t23
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 mars 2009
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 2065
Citer elodie.t23 Réponsebullet Envoyé : 22 décembre 2014 à 07:33
J'attaque "la chute des princes" de Robert Goolrick: (je l'ai gagné à un jeu....)

« Quand on craque une allumette, la première nanoseconde elle s’enflamme avec une puissance qu’elle ne retrouvera jamais. L’incandescence originelle. Un éclat instantané, fulgurant. En 1980, j’ai été l’allumette. Cette année-là, je me suis embrasé pour n’être plus qu’une flamme aveuglante. »

je trouve cette phrase bien motivante pour le livre.... à voir si la suite sera pareil
IP IP Noté
Aramiss
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 11 novembre 2014
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 391
Citer Aramiss Réponsebullet Envoyé : 26 décembre 2014 à 09:53
La première phrase d'Une Vie de Maupassant car elle donne en quelques mots toute la portée de ce roman de la désillusion: " Jeanne, ayant fini ses malles, s'approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas".
Que ce "mais" est cruel !...
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 02 janvier 2015 à 13:43
C'est une homme qui marche sur des sentiers qu'il ne connaît pas,et qui, à chaque embranchement, choisit le plus étroit des chemins.


La Marche en forêt, Catherine Leroux.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 02 janvier 2015 à 13:57
Message posté par Aramiss

La première phrase d'Une Vie de Maupassant car elle donne en quelques mots toute la portée de ce roman de la désillusion: " Jeanne, ayant fini ses malles, s'approcha de la fenêtre, mais la pluie ne cessait pas".Que ce "mais" est cruel !...



Ça me fait un peu penser à la première phrase de .Jane Eyre: There was no possibility of taking a walk that day.(Il était impossible de se promener ce jour-là.)
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Aramiss
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 11 novembre 2014
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 391
Citer Aramiss Réponsebullet Envoyé : 06 janvier 2015 à 10:41
 En effet, cela annonce la couleur ... (mais c'est bien la fonction d'un incipit !)
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 15 janvier 2015 à 21:43
«Nous sommes à neuf kilomètres en arrière du front.»

Erich Maria Remarque, À l'Ouest rien de nouveau.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 15 janvier 2015 à 22:57
Belle phrase !
De toutes façons, c'est un classique qui est très bien écrit !
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 16 janvier 2015 à 16:03
Oui, c'est magnifique (mais terrible)!
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 16 janvier 2015 à 23:37
Comme "soumission".
"Soumission" ne se traduit pas par des morts physiques comme ici, mais par la mort d'une civilisation remplacée par une autre !
IP IP Noté
amenophis
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 23 juillet 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 2933
Citer amenophis Réponsebullet Envoyé : 27 janvier 2015 à 17:19
J'ai connu Dean peu de temps après qu'on ait rompu ma femme et moi, J'étais à peine remis d'une grave maladie dont je n'ai rien à dire sinon qu'elle n'a pas été étrangère à cette lamentable et déprimante rupture, à mon impression que tout était foutu. Avec l'arrivée de Dean Moriarty commença le chapitre de ma vie qu'on pourrait baptiser «ma vie sur la route».

Sur la route - Jack Kerouac
   
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 16 mars 2015 à 23:14
Au moment de transcrire la première phrase de ma lecture en cours, je m'aperçois qu'il s'agit en fait de tout un paragraphe!

«Au départ, l’art du puzzle semble un art bref, un art mince, tout entier contenu dans un maigre enseignement de la Gestalttheorie : l’objet visé – qu’il s’agisse d’un acte perceptif, d’un apprentissage, d’un système physiologique ou, dans le cas qui nous occupe, d’un puzzle de bois – n’est pas une somme d’éléments qu’il faudrait d’abord isoler et analyser, mais un ensemble, c’est-à-dire une forme, une structure : l’élément ne préexiste pas à l’ensemble, il n’est ni plus immédiat ni plus ancien, ce ne sont pas les éléments qui déterminent l’ensemble, mais l’ensemble qui détermine les éléments : la connaissance du tout et de ses lois, de l’ensemble et de sa structure, ne saurait être déduite de la connaissance séparée des parties qui le composent : cela veut dire qu’on peut regarder une pièce d’un puzzle pendant trois jours et croire tout savoir de sa configuration et de sa couleur sans avoir le moins du monde avancé : seule compte la possibilité de relier cette pièce à d’autres pièces, et en ce sens il y a quelque chose de commun entre l’art du puzzle et l’art du go ; seules les pièces rassemblées prendront un caractère lisible, prendront un sens : considérée isolément une pièce d’un puzzle ne veut rien dire ; elle est seulement question impossible, défi opaque ; mais à peine a-t-on réussi, au terme de plusieurs minutes d’essais et d’erreurs, ou en une demi-seconde prodigieusement inspirée, à la connecter à l’une de ses voisines, que la pièce disparaît, cesse d’exister en tant que pièce : l’intense difficulté qui a précédé ce rapprochement, et que le mot puzzle – énigme – désigne si bien en anglais, non seulement n’a plus de raison d’être, mais semble n’en avoir jamais eu, tant elle est devenue évidence : les deux pièces miraculeusement réunies n’en font plus qu’une, à son tour source d’erreur, d’hésitation, de désarroi et d’attente.»
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13391
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 12 avril 2015 à 23:10
«Je suis le capitaine Henri Villon et je mourrai bientôt.»

Le Déchronologue de Stéphane Beauverger.

Un roman de SF qui commence au XVIIe siècle dans les Caraïbes, c'est au moins original!
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 13 avril 2015 à 02:49
Waouh Grominou, on peut dire que ta lecture de mars rentre direct dans le vif du sujet.

Amenophis il faudrait que je me mette enfin à ce grand classique...

Denise était venue à pied de la gare Saint-Lazare, où un train de Cherbourg l'avait débarquée avec ses deux frères, après une nuit passée sur la dure banquette d'un wagon de troisième classe.

Au Bonheur des dames, d'Emile Zola.

Ca donne envie de lire la suite ! Là j'ai passé les 150 pages, et c'est toujours très intéressant.
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
<< Précédent Page  de 14 Suivant >>
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.156 secondes.