Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: La Zone du Dehors _ Alain DAMASIO Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
loic
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 17 juillet 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 591
Citer loic Réponsebullet Sujet: La Zone du Dehors _ Alain DAMASIO
    Envoyé : 15 avril 2014 à 19:21

Gallimard, Coll. Folio SF, 2014, ISBN 9782070458264


Après avoir lu La horde du Contrevent et même si cette Zone du Dehors a été écrit avant, on en attend évidemment beaucoup. Dans un futur pas si éloigné (2084, référence évidente), nous sommes donc sur un astéroïde en orbite autour de Saturne au sein d'une société où la violence a presque complètement été éradiqué. Bien sûr, la contre-partie est une simili-démocratie basée sur le mérite où, tous les 2 ans, votre position sociale est révisée en fonction de notes obtenues sur tous les aspects de votre vie : amabilité, sociabilité,... Notes données par vos amis, collègues, supérieurs,... Un groupe, la Volte, se bat contre ce système et tente de trouver des solutions pour ouvrir les yeux de la population.
Damasio montre bien la difficulté de se battre contre un système établi et que les limites à ne pas franchir son difficiles à placer, et à maintenir dans un combat idéologique. Il montre clairement à quel point nous sommes influençables et comment, déjà, aujourd'hui, ici, chacun d'entre nous se laisse déjà emmener vers un système tel que celui qu'il décrit. Car la facilité, la volonté de sécurité, le confort, le tout relayé par les médias, la télé en particulier, nous font glisser inexorablement vers cette société "idéale".
Malheureusement, le livre est quand même assez difficile à lire, oscillant entre des passages dignes des grands page-turner et d'autres de pures réflexions. De plus, ces moments de pures réflexions sont souvent emprunt de la logique du monde qu'il a créé, rendant son propos moins percutant. L'ensemble est intéressant, mais ce phénomène "action/réflexion" atteint son paroxysme dans 2 chapitres centraux. J'ai l'impression que Damasio a voulu nous montrer les dérives de notre monde, de ces médias, de la recherche absolue de sécurité au détriment de la liberté mais, que, pour faire passer son message, il a placé ça dans un univers de SF, avec des belles scènes d'action. Le résultat est assez incohérent, et j'ai du mal à adhérer à 100%.
De plus, à la fin du bouquin, apparaissent des nationalités terriennes, concept totalement absent du reste du bouquin et j'ai du mal à voir leur intérêt et comment il en arrive là. Donc, malgré le temps passé à l'écrire, il y a encore des incohérences et des lacunes dans le roman.
Cependant, l'histoire reste sympa, le fait d'utiliser plusieurs narrateurs (comme dans la Horde) nous permet d'avoir plusieurs points de vue, parfois lors du même dialogue ; et le message est indispensable, car la dérive qu'il dénonce prend racine aujourd'hui, au cœur de nos sociétés médiatisées et capitalistes. Irons-nous jusqu'à la dystopie de Damasio ?

"_ Que voulez-vous, monsieur Capt, nous n'en finissons pas de payer nos révolutions. "Les hommes naissent libres et égaux en droit." Quelle folie, quelle inconscience dans une telle déclaration ! Et voilà trois siècles que les gouvernements du monde se débattent avec cette folie, avec cette liberté dont personne ne sait que faire. Comment gouverner un peuple qui se dit libre ? Comment gérer la liberté ? Nos rois avaient Dieu, les valeurs transcendantes, la religion ; nos empereurs la discipline ; nos tyrans la terreur... Mais nous, que nous a-t-on laissé ? Ne se devait-on pas d'innover ? La démocratie pure, sans défaut et sans tache, peut-être est-ce dont vous rêvez, monsieur Capt, mais c'est l'anarchie.
_ Exactement
_ Comprenez donc qu'il fallait que son avènement soit doublé, et comme contrebalancé par un surcroît de contrôle, opéré politiquement par le vote qui brise l'expression individuelle du pouvoir, économiquement par les circuits de consommation où nous fait graviter le capitalisme, socialement par la discipline du Clastre...
_ Et psychologiquement par une diffusion de l'Opinion qui assure la circulation du "bon sens". Alors l'imitation et le conformisme se propagent en coulée de ciment et pourvoient à la cohésion du corps social.

IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6872
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 16 avril 2014 à 11:56
Donc, comme dans le MDM, une société sans violence, mais sans piment !

Bonne critique, Loïc !

Le fait que tu aies mis un extrait est une bonne chose : cela situe le style "compliqué" qui ne me plaît pas,...
Mais bon, comme dans beaucoup d'histoires futuristes, le scénario semble intéressant !
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.189 secondes.