Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Lectures communes du Forum
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Lectures communes du Forum
Icône du message Sujet: Mes chères voisines Marisa de LOS SANTOS Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
RatoonLaveur
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 janvier 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 1659
Citer RatoonLaveur Réponsebullet Sujet: Mes chères voisines Marisa de LOS SANTOS
    Envoyé : 20 juin 2011 à 05:58


Mes chères voisines Marisa de Los Santos
Presses de la cité, avril 2010, 380 pages, I.S.B.N. 978-2-258079-45-8



La banlieue américaine ne se résume pas à ses pelouses manucurées, ses parterres de fleurs bien ordonnés et ses barbecues entre voisins. A travers des portraits de femmes tout en nuances, Marisa de los Santos révèle les fêlures d'une société obsédée par la perfection. Cornelia Brown en surprend plus d'un lorsqu'elle décide de quitter l'agitation de Manhattan pour s'installer dans une banlieue chic et tranquille avec son mari, Teo. Mais son nouveau lieu de résidence lui réserve bien des surprises. Parmi les " desperate housewives " qui l'entourent, certaines, comme l'impeccable Piper, sont loin des stéréotypes qu'elles semblent incarner. Car derrière ces vies en apparence si rangées se dissimule plus d'un secret...


à vos commentaires et notes ! Jusqu'au 30 septmebre 2011



IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 07 août 2011 à 09:52
J ai termine Belong to Me / Mes cheres voisines hier.

C est donc l arrivee de Cornelia Brown dans une ville de banlieue qui va lui reserver des surprises, et demontrer qu il ne faut pas forcement se fier aux apparences.

Marisa de los Santos nous installe les personnages en exposant leurs differentes manies et fantaisies. Elle pose un cadre bien defini autour d eux a l aide de descriptions precises sur leurs traits physiques, en particulier les expressions et reactions physiques provoquees par l interlocuteur au cours d un dialogue (en particuier chez Piper et Cornelia elle-meme, mais aussi Lake, Clare, Dev).

L histoire elle-meme est construite autour d une intrigue qui apparait au fur et a mesure, et se renforce, creant un suspense qui ne se dissipe qu au denouement final.
On a d abord affaire a un cliche de la banlieue americaine, ou tout est tellement calcule, superificel - tout est question d apparences. Puis doucement, on glisse sous les apparences : les personnages ne sont pas ceux qu on croit, et pas forcement non plus ce qu ils croient etre eux-memes. Cela fait toujours partie du cliche (pas besoin de citer Desperate Housewives !).
On ne comprend le titre en anglais : Belong to Me (appartiens-moi) qu apres le denouement de l intrigue, qui revele autour de qui tourne le mystere...

De maniere generale, je dois dire que ce genre d histoire "a gros suspense" ou l on apprend le fin mot de l histoire qu a la toute fin ne me touche pas vraiment parce que ca me donne une impression de suspense force. C est du pur divertissement, et on peut tres bien voir la lecture de cette facon, mais c est autre chose que je recherche.

Le style d ecriture de Marisa de los Santos est plutot net et tranchant. Rien ne depasse, comme ses personnages extremement "cadres". Elle pese ses mots et explore une sonorite "parfaite".

A titre personnel, je ne raffole pas de ce genre d ecriture. La sienne me fait penser a un miroir qui ne reflete finalement qu'elle-meme (M. de los Santos). On voit qu elle se fait plaisir, mais elle ne laisse aucune place ni au lecteur, ni rellement a ses personnages :
D abord au lecteur, parce qu avec les longues descriptions des personnages (mimiques et pensees sur le vif), elle ne lui laisse pas la moindre possibilite de pouvoir les imaginer par lui-meme. Le lecteur ne peut que suivre les instructions de l auteur, et s y tenir.
Moi qui ai si peu apprecie lire Sherwood Anderson (Winesburg, Ohio, dans un cadre scolaire) qui, lui, fait exactement l inverse (dans le cadre du "nouveau roman" - il laisse le lecteur sur sa faim en omettant volontairement des informations "basiques", mais de cette maniere, il le fait participer en lui laissant la liberte de combler les trous), je comprends mieux sa demarche en lisant M. de los Santos.
Ensuite, aux personnages, parce qu il leur manque une reelle profondeur, et du realisme. Meme dans leurs imperfections, pour moi ses personnages sont toujours beaucoup trop "parfaits". Lisses. A part peut-etre Dev, qui pourrait etre le personnage que je prefere dans l histoire. Ce qui manque chex eux, c est le doute. Par exemple, quand Cornelia apprend la veritie au sujet du denouement, ses reactions successives (s enfermer seule / dire des choses a Teo qu elle regrettera ensuite / ne plus dormir avec lui (et dans le meme temps, Clare qui part pour les laisser a eux-memes) / realiser a quel point Teo lui manque / scene de reconciliation) me semblent asceptisees, comme si tout ca etait "dans l ordre des choses".

Finalement Marisa de los Santos me fait beaucoup penser a Piper. Ce qui m a manque dans ce livre, c est le hasard, le doute, l erreur. Le charme, peut-etre...



ps : desolee du manque d accents (du au clavier Qwerty), c est pas forcement la meilleure chose quand on lit plusieurs paragraphes...
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13438
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 07 août 2011 à 23:49
Je viens d'aller le chercher à la bibli, en VO. La couverture est vraiment mignonne! Par contre je ne le commence pas tout de suite, je lis d'abord Le Maître et Marguerite de Boulgakov, une brique de 600 pages que je dois avoir fini pour le 1er septembre pour le club de lecture des blogueurs. Je reviendrai lire ton commentaire ci-dessus, Muffin...
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
RatoonLaveur
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 janvier 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 1659
Citer RatoonLaveur Réponsebullet Envoyé : 09 août 2011 à 04:40
et hop me revoilà
Je n'ai pas lu la critique de muffin car j'ai peur des spoilers, je la lirai quand j'aurais terminé le roman.

Voilà, j'ai lu 150 pages, et je m'ennuie ... je pensais lire un thriller mais rigolo et avec des petits ragots par exemple, mais c'est plutôt triste pour le moment. L 'intrigue n'est pas trop prenante, les personnages peu attachants ... Dommage, je continue pour la lecture commune en espérant trovuer un interet au roman avant sa fin!
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 09 août 2011 à 21:44
Au bout de 150 pages je pense que tu n es pas encore au coeur de l intrigue. Ca met du temps a se mettre em place (comme je le dis plus haut, M. de los Santos est tres bavarde...). Ce n est pas un livre que j ai adore, et de temps en temps j ai soupire avant de poser le livre, mais en le reprenant plus tard ca va mieux... le rythme est plus soutenu a partir de 200-250 pages. Apres il ne faut pas non plus trop te forcer, si c est vraiment une epreuve, autant laisser tomber !
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
RatoonLaveur
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 janvier 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 1659
Citer RatoonLaveur Réponsebullet Envoyé : 10 août 2011 à 01:29
merci muffin, j'ai lu presque 200 pages à ce jour alors je continue ...
IP IP Noté
RatoonLaveur
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 janvier 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 1659
Citer RatoonLaveur Réponsebullet Envoyé : 15 août 2011 à 09:11
J'ai terminé ce roman cet après-midi.

Je l'ai trouvé ennuyeux... dommage! je pense qu'il aurait pu être beaucoup plus prenant mais le suspense n'est pas bien introduit, du coup on s'ennuie. Il devient plus prenant entre les pages 275 et 310 grosso modo, donc c'est peu! C'est la manière de raconter qui rend l'intrigue trop lente et ca la rend sans intérêt. De plus j'ai trouvé que plein de personnages ne servaient à rien dans cette histoire, et on s'attarde un peu trop sur eux.


IP IP Noté
Grominou2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 04 octobre 2006 Status actuel: Inactif
Messages: 13438
Citer Grominou2 Réponsebullet Envoyé : 30 août 2011 à 06:47
Et bien moi finalement j'ai plutôt aimé! Je transcris ici un petit bout de ce que j'ai écrit dans mon blogue:

«Bon, je crois que le côté gauche de mon cerveau était en vacances, car j'ai bien aimé cette lecture malgré plusieurs défauts et malgré quelques commentaires désobligeants des membres du forum l'ayant lu avant moi. Bien sûr cela commence un peu à la Desperate Housewives et comme dans tous les romans sur les femmes de banlieue: il y a une voisine maladivement perfectionniste genre Martha Stewart, une autre qui éprouve des problèmes de fertilité, une troisième atteinte d'un cancer. Bien sûr il y a un garçon de treize ans surdoué qui est agaçant de maturité. Bien sûr les sentiments et les motivations de chacun sont soulignés au feutre jaune fluo et l'écriture est parfois un peu laborieuse. Mais les personnages sont attachants, la fin surprenante et, oui, j'avoue, à un moment donné j'ai dû déposer le bouquin parce que je braillais comme un veau. »

En fait, Muffin, je suis d'accord avec plusieurs de tes commentaires, à part pour Dev qui me tombait sur les nerfs! Et pour ce qui est de la fin, en fait je n'avais pas vu ce livre comme étant «à gros suspens», donc je ne m'attendais pas du tout à un tel dénouement et cela ne m'a pas paru forcé.

Par contre je suis avec toi pour ce qui est des personnages trop parfaits, du style d'écriture qui ne laisse aucune place à l'imagination. Je crois qu'après deux lectures plus ardues, j'avais envie de quelque chose de bien facile et c'est pourquoi les défauts ne m'ont pas empêché d'apprécier le bouquin.
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 03 septembre 2011 à 11:16

Mon impression personnelle se rapproche de celle de Grominou...



     Le roman débute alors que nous faisons connaissance avec Cornelia une jolie et pimpante trentenaire, qui arrive dans sa nouvelle vie avec son si beau et gentil mari Téo. Le jeune couple urbain qui a nouvellement acquis une superbe résidence dans une non moins superbe banlieue de rêve, qui vivait pourtant une vie citadine géniale de jeunes gens branchés. Nous débarquons en plein bouleversement identitaire de l’héroïne. Bouleversement dû en grande partie au déménagement qui à tout l’air d’un retour aux sources du jeune couple. Du moins c’est la question que se pose Cornelia, et elle n’a pas fini de se poser des questions, tandis qu’elle fait la connaissance de ses nouvelles voisines qui ont tout l’air de sortir du film de Bryan Forbes – The Stepford Wives (Les Femmes de Stepford).

     Une façade ça peut être très fragile, et voilà que tout se met à débouler dans la vie de quelques-unes des femmes. Comme ce beau monde qui semble coulé dans un vernis snob, trop class, le langage un peu précieux de l’auteure m’a fait craindre un temps. Mais ça se replace tant bien que mal, sauvé par un ton plus coulant qui s’installe et un sujet que j’ai trouvé bien amené, qui alterne entre deux voies pour ne pas dire deux voix. Une histoire à deux volets qui sont autant de faux semblants.

     Après une période d’adaptation, je me suis surprise à apprécier ma lecture. Trompeur le résumé en dos de livre nous fait croire à un remake de « Desperate Housewives ou Beautés désespérées (au Québec)», le lecteur réalise bien vite que l’ambiance du récit se veut tout autre. Pour une histoire plus sérieuse, les personnages auraient gagné à être plus développés. Sauf pour Piper que j’ai trouvé parfaite. Un ton léger, et si on n’a pas trop d’attente, une lecture de vacances pas compliquée et vite oubliée.

Deux étoiles et demie pour moi donc !

Comme l'a souligné Muffin, on comprend le sens du titre de la version originale, mais le titre français est tellement loin de ça. Par contre, je trouve qu'il lui sied mieux parce que plus léger et plus adapté selon moi à l'atmosphère du roman.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 05 septembre 2011 à 18:02
Petite remarque hyyyper rapide (parce que j ai pas du tout, mais alors pas du tout le temps), rapport a ta derniere remarque Ca, contrairement a toi je ne trouve pas que le roman soit "leger"... pas dans ses sujets, en tout cas. Un garcon qui cherche l identite de son pere, la facon dont tout ca est revele, le choc de la mere... je trouve que ce sont justement les apparences qui donnent l impression de legerete : une soit-disant paisible ville de banlieue... mais tout comme dans Desperate Housewives (quand je compare le livre a Desperate Housewives, ca n a absolument rien de pejoratif), la vie de chaque habitant cache des atrocites qui n ont rien de leger (a part celle de Cornelia et de son mari, qui me parait tellement lisse et faussement idyllique que ca me porte sur les nerfs).

(et oui je suis repartie pour ecrire sans accents puisque cette fois j ai rejoint la partie sud de votre pays...)
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
amenophis
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 23 juillet 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 2933
Citer amenophis Réponsebullet Envoyé : 05 septembre 2011 à 18:56
Message posté par Muffin

   (et oui je suis repartie pour ecrire sans accents puisque cette fois j ai rejoint la partie sud de votre pays...)

Pour moi, la partie sud de mon pays... c'est Longueuil! Les claviers y sont en français!
Je présume que tu es présentement aux U.S.A.
Chez les amaricains!
   
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 05:36
Message posté par amenophis

Message posté par Muffin

   (et oui je suis repartie pour ecrire sans accents puisque cette fois j ai rejoint la partie sud de votre pays...)

Pour moi, la partie sud de mon pays... c'est Longueuil! Les claviers y sont en français!
Je présume que tu es présentement aux U.S.A.
Chez les amaricains!


En fait de pays Amenophis, là tu penses en québécois, mais Muffin est française, donc elle pense Canada et doit être en Ontario. Probablement Toronto, si je me souviens bien.
Bon, pour nous c'est plus à l'ouest, mais c'est pas loin du sud pareil. Quoique la géo n'est pas ma force majeure.



*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 05:54
Message posté par Muffin

Petite remarque hyyyper rapide (parce que j ai pas du tout, mais alors pas du tout le temps), rapport a ta derniere remarque Ca, contrairement a toi je ne trouve pas que le roman soit "leger"... pas dans ses sujets, en tout cas. Un garcon qui cherche l identite de son pere, la facon dont tout ca est revele, le choc de la mere... je trouve que ce sont justement les apparences qui donnent l impression de legerete : une soit-disant paisible ville de banlieue... mais tout comme dans Desperate Housewives (quand je compare le livre a Desperate Housewives, ca n a absolument rien de pejoratif), la vie de chaque habitant cache des atrocites qui n ont rien de leger (a part celle de Cornelia et de son mari, qui me parait tellement lisse et faussement idyllique que ca me porte sur les nerfs).

(et oui je suis repartie pour ecrire sans accents puisque cette fois j ai rejoint la partie sud de votre pays...)


Et tu as parfaitement raison. Peut-être parce que j'avais besoin d'une lecture plus légère et probablement que le ton et l'ambiance ne se voulaient pas trop lourds, mais je n'ai pas retenu le sujet de base très sérieux comme tu le soulignes.
Moi ça m'a glissé dessus sans que je réalise le sérieux du fond de l'histoire. Le sujet aurait dû m'interpeller, mais je n'ai pas accroché. Je me suis laissée totalement portée par l'atmosphère de départ factice que j'ai pris comme une vacances. Je crois que le manque de profondeur des personnages m'a conforté dans ce mood. D'ailleurs, seule Piper m'a réellement intéressée malgré son côté faux et détestable du début. Elle est devenue plus tangible et plus réelle, alors que l'ado trop intuitif et brillant et Cornelia trop parfaite étaient tout sauf crédibles.

Mais je continue à penser que si on ne prend rien au premier degré, ce roman peut faire une lecture de vacances qui n'exige pas trop du lecteur.



p.s. Qui n'a rien à voir avec la lecture. Je souhaite Muffin que tu passes une très belle année au Canada. Que tes études te laissent un peu de temps pour profiter de la vie et visiter un peu, même si c'est du côté des anglais. Je rigole bien sûr.

Bonne année d'études Miss !




*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
amenophis
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 23 juillet 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 2933
Citer amenophis Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 10:37
Je sais bien que Muffin est française et qu'elle est en voyage...aux amériques!
Mais je ne savais pas qu'elle était dans le Bas-Canada!
Au fait, où es-tu Muffin?
   
IP IP Noté
Muffin
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 14 août 2009 Status actuel: Inactif
Messages: 2043
Citer Muffin Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 15:36
En effet Ca je comprends ce que tu dis, moi non plus je ne l'ai pas pris tellement au sérieux, mais c'est plus à cause du manque de crédibilité...

Merci Ca pour ces gentils voeux !
En effet Amenophis il y a de quoi se mélanger les pinceaux parce que j'étais aux Etats-Unis cet été, mais comme le dit Ca je suis maintenant en Ontario, plus précisément à Toronto pour une année d'études. Même si ce n'est pas le Canada francophone il y a beaucoup de gens qui se débrouillent en Français ici, que ce soit avec l'accent québécois ou avec l'accent français... ce qui me frustre beaucoup, moi qui veux parler Anglais ! Je sais pas comment c'était par chez vous mais on a vécu une semaine trèèès chaude ici, avec une humidité étouffante. Par contre depuis hier on a perdu 15 degrés... J'ai bien l'intention d'aller faire un tour à Montréal ou Québec, tout le monde ici ne m'en dit que du bien !
Crédit photo http://500px.com/robmutch
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 17:52
Message posté par amenophis

Je sais bien que Muffin est française et qu'elle est en voyage...aux amériques!
Mais je ne savais pas qu'elle était dans le Bas-Canada!
Au fait, où es-tu Muffin?


Le Bas Canada ce n'était pas seulement le Québec ? Est-ce que l'Ontario en faisait partie ? Le Grenier, je sais que c'était le Haut Canada, mais je ne sais pas trop où se situait l'Ontario.

Message posté par Muffin

...

Merci Ca pour ces gentils voeux !
En effet Amenophis il y a de quoi se mélanger les pinceaux parce que j'étais aux Etats-Unis cet été, mais comme le dit Ca je suis maintenant en Ontario, plus précisément à Toronto pour une année d'études. Même si ce n'est pas le Canada francophone il y a beaucoup de gens qui se débrouillent en Français ici, que ce soit avec l'accent québécois ou avec l'accent français... ce qui me frustre beaucoup, moi qui veux parler Anglais ! Je sais pas comment c'était par chez vous mais on a vécu une semaine trèèès chaude ici, avec une humidité étouffante. Par contre depuis hier on a perdu 15 degrés... J'ai bien l'intention d'aller faire un tour à Montréal ou Québec, tout le monde ici ne m'en dit que du bien !


Pour l'anglais t'aurait dû venir étudier à Montréal, à l'université McGill. Je blague encore !
Sérieux, Montréal est une ville très anglaise pour une ville française.
Tu verras que Montréal c'est le côté américain du Québec, c'est New York et Québec magnifique ville c'est le côté français, vieille ville. C'est beau tout simplement !


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7619
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 06 septembre 2011 à 18:16
Message posté par Muffin

En effet Ca je comprends ce que tu dis, moi non plus je ne l'ai pas pris tellement au sérieux, mais c'est plus à cause du manque de crédibilité...



Je comprends très bien. Ça sonnait faux. Mais tu m'as réellement fait réaliser comment je n'ai pas collé à l'histoire. C'est totalement fou, et j'en suis presque gênée quand je réalise le sérieux des sujets effleurés et qui m'ont laissé totalement froide.


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.172 secondes.