Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Sérotonine__M.HOUELLEBECQ

Imprimé depuis: Guide de la bonne lecture
Categorie: Littérature
Nom du Forum: Critiques
Description du Forum: Vous déposez vos critriques ici et nous en discutons!
URL: http://www.guidelecture.com/forum/forum_posts.asp?TID=6445
Date: 28 février 2024 à 16:36
Version logiciel: Web Wiz Forums 8.03 - http://www.webwizforums.com


Sujet: Sérotonine__M.HOUELLEBECQ
Posté par: denis76
Sujet: Sérotonine__M.HOUELLEBECQ
Posté le: 27 mars 2021 à 22:43
La sérotonine est un neurotransmetteur qui joue un rôle essentiel. Elle est notamment impliquée dans la gestion des humeurs et est associée à l'état de bonheur.
.
Ce bouquin vous prend au tripes ; j'ai l'impression d'être un pote de Florent, pendant les ¾ du livre !
Sur un autre plan, c'est un appel au secours, toujours en phase avec l'actualité.
Il faut dire qu'un livre de Houellebecq est un événement.
La problématique que j'envisage pour celui-ci, est :
à travers le chemin possible d'un cadre moyen supérieur non installé dans une vie de famille, comment résoudre le problème des éleveurs laitiers, alors que, coincés entre des charges élevées et un prix du lait bloqué, ils ne s'en sortent plus ?
.
Florent Claude Houellebecq se sent un looser, comme la plupart des anti-héros de l'auteur. Mais il possède 700.000 euros, de quoi voir venir !
Sur le plan professionnel, après avoir fait « Agro », il est contractuel au ministère de l'agriculture. Mais son métier l’écœure, surtout après avoir vu comment son ancien pote Aymeric (pas Caron, je déteste, mais ça n'engage que moi), un des rares diplômés d'Agro à être éleveur laitier, a du mal à s'en sortir.
Sur le plan sexuel, il n'a pas l'impression d'être mieux loti, allant d'échec en échec, revoyant ses ex sans espoir, etc... D'ailleurs, chez Houellebecq, on a l'impression que toutes les femmes sont nymphos !
Mais Camille est une jeune femme sérieuse, la seule, sans doute, qui l'a aimé !  Bon sang, pourquoi Florent n'est-il pas entré chez ses parents, à Bagnoles de l'Orne, ce 24 décembre ? ! ?
.
Heureusement, MH aborde des sujets plus « sérieux » qu'il descend en flèche, comme l'administration, le droit, les bobos, les écoles de commerce, Monsanto, la politique anti-agricole de la France laissant les éleveurs dans la misère.
.
Le style de Houellebecq pose problème.
Bite, chatte, cul : doit-on écrire ainsi pour avoir du succès ?
Son style est très fluide et familier, quotidien, et c'est ce qu'on aime, mais souvent cru ; il me fait penser à celui de LF Céline.
Raphael Meltz écrit :
«  Houellebecq peut écrire autant de mauvais dialogues qu’il veut, là n’est pas le problème. Le problème est qu’on lui attribue le titre de (bon) romancier, et que lui-même parle de « poésie » à propos de son écriture. […] Mais l’effet « je bande ; il pleut » est un peu éculé et facile — en tout cas, pas de quoi revendiquer un style. »
Mais c'est vrai qu'il se décale par rapport à un « style plat », et sa mise à distance, son côté philosophique et sa touche satirique sont sa signature.
Michel Houellebecq est considéré comme un des plus grands auteurs contemporains en langue française.
Mérite-t-il ce titre ? Et pourquoi ?
Je pense que, sous un air pessimiste mais aussi badin, il décortique la société française en particulier, et l'évolution du monde en général à la façon de nos grands auteurs du XIXè siècle en leur temps : c'est une sorte d'ethnologue, de sociologue, qui arrive à glisser ses idées sous forme de roman.
.
J'aime bien ce mec un peu déjanté, une sorte de Gainsbourg à sa manière, provocateur négligé.
Il interroge par son comportement et ses déclarations.
J'ai fait dix ans de houellebecquisme ou de collardisme sans le savoir ( voir ma critique de « Les Nuits Fauves » de Collard ). Je me suis, comme Florent, fourvoyé dans le sexe à gogo avec des femmes exotiques qui n'aimaient que l'argent, comme sa Yuzu...
J'ai d'autres points communs avec Florent Houellebecq comme son pessimisme sur Monsanto, sur le « je m'en foutisme » de l'état concernant les agriculteurs ;
mais aussi Saint Pierre de La Réunion, Senlis (qui n'est pas désuète, je regrette, mon cher Michel, mais bien une belle petite ville de caractère ! ), et Torremolinos, mon désir de faire Agro (non concrétisé), mes rapports tendus avec ma mère, l'amour de la Normandie, Bagnoles de l'Orne, résidence de mes parents et de ses presque beaux-parents, dont « La Potinière » présente ma page Face de Bouc, …l'analyse de « Child in Time » : j'ai décortiqué « Stairway to Heaven » de la même manière !
Par contre, je ne partage pas son athéisme, sa position floue sur les femmes, ses espérances déçues, son pessimisme schopenhauerien : la vie vaut d'être vécue, et l'on vit selon nos propres choix, dans ce pays de liberté qu'est la France.
Quelque part, Houellebecq est un sociologue, j'en ai parlé, et son livre a même des tendances politiques, surtout quand il plaint « la filière  lait », et quand il descend les partisans des OGM.
A-t-il défilé avec les Gilets Jaunes ? Non, alors le corps ne suit pas les idées, hein ?
Cependant, je suis d'accord avec lui quand il démontre que  les hommes politiques sont les pantins des puissances financières. Dans Sérotonine, MH a raison : les hommes politiques suivent les directives des puissances financières concernant les producteurs de lait, et tant pis si certains se suicident.
« [Le producteur laitier ] retourna le canon, le plaça sous son menton et appuya sur la détente. » 

« Ils ne sont plus que cinq éleveurs laitiers à produire du Pont-l'Evêque,
dont J. Spruytte :
– Je prends bientôt ma retraite. Notre fils voudra-t-il continuer à produire du pont-l’évêque fermier ? Pas évident vu les contraintes. Je n’ai jamais pris de vacances… » ( Ouest France )
.
A ce stade, on peut déclarer que Houellebecq, par les interrogations qu'il suscite sur notre société, est carrément aussi un philosophe !




Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03 - http://www.webwizforums.com
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide - http://www.webwizguide.info