Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Surprenant

Imprimé depuis: Guide de la bonne lecture
Categorie: Connexes à la lecture
Nom du Forum: Vos écrits
Description du Forum: Un petit poème, un petite nouvelle...
URL: http://www.guidelecture.com/forum/forum_posts.asp?TID=2625
Date: 29 octobre 2020 à 17:02
Version logiciel: Web Wiz Forums 8.03 - http://www.webwizforums.com


Sujet: Surprenant
Posté par: jeanbatiste
Sujet: Surprenant
Posté le: 21 août 2012 à 06:32

Je cherche sur ce site des gens capables de donner un avis sur un écrit. De faire des critiques constructives et de perdre, peut être beaucoup de temps.
merci
Cordialement
herve



Réponses:
Posté par: jeanbatiste
Posté le: 21 août 2012 à 06:59
faite un petit effort. je ne dis pas que ce sera le livre de l année. mais juste un avis peut etre constructif.

encore faut il faire le premier pas..

a bientot
herve


Posté par: denis76
Posté le: 21 août 2012 à 10:14
Je n'ai pas compris. De quel livre s'agit-il ?

-------------


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 22 août 2012 à 02:22
bonjour.

j'ai ecris un livre et je voudrais avoir un avis.je me suis permis de m inscrire sur ce site pour une aide.

les questions:

est il coorectement structuré
est il lisible
donne t il envie de continuer la lecture.
quand pensez vous

cordialement herve


Posté par: vlana
Posté le: 22 août 2012 à 04:44
Parfois on obtient des remarques très intéressantes en ne fournissant qu'une partie de ses écrits. Moi-même, j'ai obtenu des avis très constructifs de la part de mon mari en lui donnant uniquement le premier chapitre à lire. J'ai corrigé certaines erreurs redondantes et revue le reste de mon livre simplement avec ses première remarques générales.

Peut-être devriez-vous donc mettre sur ce forum le début de votre écrit. Il existe une section pour cela. Commencez par y mettre vos 3 premières pages par exemple.

Vous aurez déjà sûrement quelques avis. Si ensuite certains d'entre nous ont envie d'aller plus loin, je pense qu'ils vous enverront un message privé.



-------------
http://www.syl.vlana.fr/ - auto-édition - http://www.syl.vlana.fr/lecture-en-ligne/livre-jeu-zylaria-presentation.php - histoire dont vous êtes le héros


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 22 août 2012 à 05:19
eh bien ecoutez, tres bonne idee. je copie un bout du texte et il est en ligne dans 5 minute

merci


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 22 août 2012 à 06:08
voila les 5 pages du debut. Bonne lecture

le titre est:

Le jardin de la vie.







Nous étions au lendemain de l’élection du 2éme président socialiste de la 5 éme république Française. Après un arrêt chez le libraire pour jeter un œil curieux aux nouvelles du jour, Monsieur Paul reprit son chemin, petit bonhomme à la mine débonnaire et bon vivant. Il descendit l’avenue Mohamed 5 pour venir s’asseoir sous les orangers de la terrasse du café Balima, cet établissement situé en plein centre de Rabat, en face du parlement. Il était de bon ton de donner ces rendez- vous ici, sur cette terrasse surélevée. Le serveur lui demanda ce qu’il désirait boire de bon matin.
     
   - Bonjour, sidi vous allez bien ?, la santé aussi ?

- Oui ça va, Ali. Et toi, ta famille ?et ton petits fils, il est devenu un homme, maintenant qu’il est circoncis, lui répondit-il.

- Oui, mais monsieur Paul, il sera vraiment un homme quand il aura 7 ans et qu’il fera la prière et le jeûne.

     - Je suis heureux pour toi et ta famille.

     - Que dieu soit avec vous Sidi, que voulez- vous boire ?
Un instant de silence. Monsieur Paul répondit :
      -comme d’habitude.
Juste un hochement de tête pour confirmer. Ali, le connaissait bien, car tous les matins. Il lui préparait un petit déjeuner : café crème, croissant chaud et jus d’orange tout cela très souvent servi sur la terrasse. Monsieur Paul un habitué qui s’inserait parfaitement au paysage matinal de ce café connu de la capitale. Assit à cette table, il attendait sa petite collation. Il se mit à regarder le ciel bleu sans aucun nuage, à respirer profondément. Il venait de fermer les yeux pour mieux se replonger dans ses souvenirs d’enfance réapparus. Sa naissance à la fin des années 50 fut un moment très difficile pour sa mère, malheureusement estampillée « fille mère » pour la simple raison qu’elle vivait maritalement. A cette époque, cette pauvre femme apparaissait comme une trainée, aux yeux du monde. Son père, un homme volage qui cherchait sa vie, sa voie, qui avait une forte attirance   pour le sexe féminin. Il était un gourmand de tous les plaisirs de la vie. Les moyens de ce jeune couple ne représentaient que quelques centaines de francs par mois. Sa mère lui avait ressassée maintes fois l’histoire du merlan acheté chez le poissonnier du coin, qui lui avait refilé les filets les plus pourris de l’étal avec bien sûr, un petit geste commercial. Son père travaillait le jour comme chauffeur dans une grande maison d’architecture et le soir, se payait avec ses maigres moyens une école d’ingénieur. Mais l’argent manquait pour garder le petit bonhomme à la maison Sa tendre mère, elle avait tout quitté pour suivre l’homme de sa vie. Elle aussi travaillait comme secrétaire à l’école au foyer. Une entreprise spécialisée dans les cours par correspondances. Sa mère ne pouvait pas le laisser seul dans ce petit appartement de la rue Henri Barbusse. Alors un beau matin, ils prirent le chemin de la Bourgogne pour y déposer le petit bonhomme. Il fut confié à une fermière, amie de sa grand mère qui dans les années 1920 avait fait partie des « petits Paris » ces enfants de l’assistance publique que l’on plaçaient chez les paysans du Morvan. Il n’était pas rare d’entrouver 10 ou 12 dans une même famille et cela devenait au fil du temps des frères et sœurs. Le seul lien de parenté qu’ils partageaient était celui du cœur. Ici un de plus, ne posait aucun problème, de la nourriture il y en avait à profusion, placard, garde manger et sellier regorgeaient de ces précieux trésors. Mais pour lui, rien ne comblait le vide de cet amour disparu, sa mère. Tous ces moments passés là-bas, au fin fond de la campagne Morvandelle resteront à jamais gravés au fer rouge dans son cœur. Le temps n’effacera jamais rien, du manque d’affection de ses moments de solitude. Elle venait le voir de temps en temps pour le serrer très fort contre elle et à chaque fois il préparait sa petite valise pour retourner vivre avec la femme de sa vie. Mais son retour n’était pas prévu, alors la séparation pour quinze jour encore, était toujours plus dure, toujours plus cruelle et plus atroce. Son père avait trouvé un travail mieux rémunéré et sa maman disposait de plus de temps pour son petit bout de chou. Apres avoir repris la vie en famille, il fut trimballé de ville en ville, Strasbourg, Lille, Amiens, Mimizan et Reims à chaque fois il changeait d’école. Il apprenait mieux les maths que l’orthographe et les règles de grammaire. Il proférait souvent à qui voulait l’entendre, qu’il avait laissé les règles élémentaires du savoir écrire sur chacun des bancs d’écoles où il séjourna. Non, aucun instituteur ne gardera un souvenir extraordinaire de ce jeune homme sans charisme, toujours au fond de la classe vers le radiateur avec si possible avec une vue plongeante sur l’extérieur. Jeune homme, il était timide, rêveur, songeur en plus, un peu solitaire. Les têtes pensantes de l’école laïque analysaient régulièrement son cas, une fois en le faisant redoubler pour le placer dans une classe ou il allait rejoindre l’instituteur qui le mettrait de force sur le chemin de la réussite !!!!!. Ou ils convoquaient régulièrement ses parents pour partager avec eux cette interrogation : « qu’allons-nous en faire ? ». Il était cancre. Personne ne lui avait vraiment dit, mais toutes les réflexions des uns et des autres conduisaient à cette conclusion. La stabilité était venue de la séparation de ses parents au début des années 70. Sa mère décida de reprendre le café de son oncle dans une petite ville fort sympathique de la Bourgogne et à la frontière du Morvan. Il retourna étudier, mais le mal était fait. Il faisait partie de la race des idéalistes. Ces enfants qui croyaient aux fées, aux anges, à la liberté, ou au bonheur, il pensait même que le monde l’attendait. il ne sera jamais médecin, ou avocat, sûrement mécanicien car il avait un don pour l’automobile ou plutôt une passion. Sa mère ne pouvait plus lui consacrer du temps pour l’aider . Pas de certificat d’étude et pas de BEPC.




LES VACANCES
Son échappatoire s’était les vacances qu’il passait à Saignon. Dans cette Provence ou le monde moderne des années sixties, apportait son lot de Baba cool. De gens qui voulaient revivre dans les montagnes sans obligations, sans télé, juste avec un partenaire, des moutons, des rêves plein la tête et un peu de hasch. Des hippys à la recherche de la fumette du bonheur et la tête dans les nuages, juste un arrêt dans ces garigues avant le grand départ pour la terre promise en Inde ou l’égalité, la fraternité devaient conduire tous ces hommes et ces femmes vers le bonheur absolu. Une révolution culturelle dans une région qui perdait tous les jours des habitants préférant travailler sur Marseille, que de rester dans ces villages sans âme. Tout un monde hétéroclyte où les artistes d’un jour côtoyaient, des peintres, des poètes, des écrivains, des homos ou de vielles putes reconvertirent et des escrocs retraités qui se mettaient au vert à la terrasse du Grégoire. Ce petit village de Provence vide d’une bonne partie de sa population, laissait ses maisons en ruines et le roché comme un immense terrain de jeux.
Il devenait au fil des jours un aventurier, un chercheur, un découvreur. Il se fabriquait un scenario imaginaire, qu’il mettait seul en scène. Il se sentait un savant mélange de Jules Vernes à la recherche d’aventures extraordinaires et un séducteur au grand cœur, il était aussi par moment un assistant maçon pour un vénézuélien artiste excentrique. Cet homme construisait ses visions d’habitations ou le ciel et la terre se rejoignaient et vivait la fantaisie, l’originalité. il construisait une bastide, mi troglodyte, mi château. Il était ce genre d’artistes extravagant, qui vivait sans contrainte, dans un monde ou il bâtissait en fonctions de ses inspirations.
Toutes les nuits avant d’aller se coucher, il passait un moment dans la rue avec la petite voisine, l’amour de vacances.il devenait l’espace d’un instant un tombeur, le bras autour du cou d’Annie et la clope au bec, ils regardaient les étoiles, ils imaginaient une vie, la leurs. Tout n’était que joie, richesse, amour sous le soleil de Provence. La séparation avant d’aller au lit se faisait un peu à l’ écart du regards des mégères de la rue, pour échanger un baiser des plus langoureux. Il rentrait avec ce sourire du jeune premier qui pensait déjà à sa vie de donjuan. Il était seigneur du vent, des pierres et de l’eau, mais aussi roi de la pétanque. Il prenait même l’accent de rigueur pour devenir le vrai Minot du village.ces vacances restaient un souvenir extraordinaire car c’est à cette occasion qu’il connut ses demi fréres et sa demi sœur.Lui qui c’était toujours senti un peu seul, venait de découvrir toute une famille. Il partageait son terrain de jeux avec eux et il l’emmenait dans les sorties nocturnes sur Apt, Auribeau, Banon ou Bonnieux. C’était le temps où Sardou chantait « les balles populaires » et Vassiliu « qui c’est ce mec la » qui venait à Saignon au volant de sa 403 rose, artiste reconnu ou personnes ne se pressaient à la portière de la voiture pour lui arracher un autographe. Ce qu’il aimait, c’etait passer toute une journée a Auribeau, hameau d’une poignée de maisons où le temps, c’était arrêté pour toujours. Même perdre la vie, ici, était tirer sa révérence au monde des vivants avec le sentiment de rester dans l’histoire pour toujours, mort, vous deveniez jean de fleurette pour l’éternité ou aucun humains ne viendraient mettre en doute l’histoire de votre vie, pour un peu qu’elle soit rocambolesque. Toutes ces bâtisses gardaient en elles le monde perdu des bergers, des paysans tous ces hommes avaient taillés, portés et posées ces pierres une à une dans ce village perdu sur le plateau des Claparedes pour juste un peu de pain et d’huile d’olive ou peut être une ou deux rondelles de tomates séchées. Cette Provence, il l’avait dans le cœur car elle lui avait tellement fait vivre de moments agréables, toutes ces odeurs, de thym, de lavande et les lauriers qui se mélangeaient à merveille, le champ des grillons, le soleil qui brillait sur ce paysage féerique. Les congés finis, il fallait reprendre le chemin du retour jusqu’ au jour où les travaux dans la maison des vacances deveninrent impossibles à financer et que sa mère du vendre contrainte et forcer. Les acheteurs ne manquaient pas et elle fut cédée rapidement à un couple de militaires de Salon de Provence. Nous étions à l’aube des années 80 où la Provence avait cédé ses terrains, ses garrigues, ses bories et ses ruines aux professeurs, aux artistes, aux PDG de multinationale et à tous les autres hommes d’affaires d’une bonne partie du monde. Ou petit à petit les Mercedes remplaçaient les R4 des paysans ou la Harley effaçait les mobylettes des gamins. Il ne lui restait de tout cela que des souvenirs. Les seigneurs revenaient toujours sur les terres qu’ils foulaient. Mère et fils en s’éloignant du village, lançaient par la fenêtre de la voiture un grand en revoir Saignon. Il ne pouvait pas être triste de quitter cette demeure. Tous les bons moments passés entre ces murs laissaient pour toujours une empreinte de bonheur


Posté par: Grominou2
Posté le: 22 août 2012 à 11:04
Je n'ai lu que les premières lignes... Lorsqu'on en est à l'étape de faire lire à d'autres pour avoir leur avis, le texte doit déjà être impeccable, et là j'ai vu déjà plusieurs problèmes au niveau de la ponctuation, majuscules manquantes, etc. On ne voit que les fautes au lieu de pouvoir se concentrer sur le texte lui-même... Je te conseille de le retravailler avant de le soumettre de nouveau.

-------------
Grominou

Mon blogue de lecture: http://jai-lu.blogspot.ca - http://jai-lu.blogspot.ca


Posté par: vlana
Posté le: 23 août 2012 à 02:11
Je n'ai pas trop le temps ce matin de lire le texte en entier, mais pour le moment, j'aime bien ce que j'en ai lu. Le style est agréable, vivant et me donne envie de continuer. Dès que j'aurais plus de temps, je reviendrais lire la suite et donner un avis plus complet.



-------------
http://www.syl.vlana.fr/ - auto-édition - http://www.syl.vlana.fr/lecture-en-ligne/livre-jeu-zylaria-presentation.php - histoire dont vous êtes le héros


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 23 août 2012 à 02:21
Bonjour


la suite, vous la lirez en privé et vous me direz ce que vous en pensez. j ai dega 111 page d ecrites. je cherche aussi une correctrice.une femme pourquoi? me direz vous.


plus sensible aux choses de la vie. alors aidez MOI.

a bientot
herve


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 27 août 2012 à 02:10
bonjour

vous 102 personnes qui etes passés voir et peut etre avez vous lu ce texte.

que vous me disiez que c est mauvais je comprends et vous developpez d accord.

que vous aimiez je comprends.

au moins donnez votre avis

merci


Posté par: * Ça *
Posté le: 27 août 2012 à 07:08

Bonjour Jeanbatiste,

J'ai déplacé ton message afin de le caser dans la section prévue sur le forum.
C'est très gentil de nous faire confiance pour commenter ton texte, mais comprend bien qu'ici c'est un forum de lecture et non pas d'écriture. Donc les avis et les conseils peuvent être inexistant ou très peu nombreux.

J'ai lu ton texte, et je te donne mon avis de simple lectrice. Si celui-ci est direct et sans fausse complaisance, je t'assure qu'il est honnête et se veut constructif.

De prime abord, je commenterais le fait que tu sembles être passé outre le conseil et commentaire de Grominou. Quand on demande l'avis des autres, on ne peut pas ne tenir compte que de ce qui est positif ou nous flatte.
D'ailleurs le commentaire très avisé de Grominou est très constructif et c'est la base de tout à mon humble avis.
Comme elle le dit, un texte doit être impeccable lorsqu'on le présente pour relecture.
Il doit être exempt de fautes de toutes sortes et je dois dire que ton texte est assez garni en la matière. Ne serait-ce que pour la ponctuation, un énorme travail reste à faire.
Une ponctuation déficiente influence tout texte, si bonne que soit l'idée de base. Une virgule mal placée peut changer l'essence même d'une phrase. Et ça demande un effort supplémentaire au lecteur pour la compréhension d'un texte. Donc rien pour aider à capter l'intérêt du lecteur.

Malgré tout, j'ai lu le texte présenté en totalité.
Personnellement je trouve qu'il se veut trop littéraire. Qu'il y a trop de verbiage. Trop de mots, trop d'états d'âme, trop de blabla. Il faudrait dégraisser un peu ces phrases trop faites pour faire jolie et en mettre plein la vue. On s'y perd presque.
C'est d'ailleurs un défaut que l'on trouve souvent dans les premiers écrits d'un aspirant auteur.

Il y a un manque de continuité dans le texte. Même si j'ai tout lu, je n'ai pas saisi où s'en allait ce récit.
Je veux bien imaginer que c'est peut-être les odeurs ou l'ambiance du café ou encore un mot du serveur qui déclenche les souvenirs du personnage, mais... Où cela mène-t-il le lecteur ?
Le personnage repasse-t-il toute sa vie dans sa tête ?
Est-ce que l'enfance malheureuse du personnage est le but de l'histoire ?
Je n'ai pas saisi certains liens tel que dans << ...mais le mal était fait. Il faisait partie de la race des idéalistes.>> Rien dans le récit jusque là ne justifie ce qualificatif du personnage.

Je ne comprends pas non plus le changement de chapitre intitulé Les Vacances, alors qu'on semble être toujours dans les souvenirs du personnage. Donc toujours dans la même scène, qui n'aurait toujours pas eue de fin avec le premier chapitre. Personnellement, je trouve tout ça trop long sans action aucune. Ne serait-ce qu'une interruption du serveur ou l'arrivée d'un autre client créant une scène qui amènerait d'autres souvenirs par exemple.

En bref, même si l'idée de base n'a rien de nouveau, je pense qu'il peut être agréable de lire un récit du genre, si et seulement si, on y glisse un peu de dialogue, d'anecdotes ou de scènes plus vivantes.
Mais la toute première chose à faire, il te faut absolument corriger les fautes de grammaire et de ponctuation, si tu veux des relecteurs motivés.

Un point aussi que je tiens à préciser. Ici c'est un forum de lecture et nul n'est tenu de commenter. Plusieurs personnes ne se sentent pas à l'aise ou n'aiment pas évaluer ou critiquer un livre, ni même un texte.
Si tu es sérieux dans ta démarche d'écriture, comme tu sembles le démontrer, je te suggère fortement de t'orienter vers un forum d'écriture. Tu y trouverais plein de gens dans la même situation que toi et l'entraide t'apporterait énormément, j'en suis sûre.

Bonne chance Jeanbatiste pour la suite des choses.






-------------
*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais




Posté par: jeanbatiste
Posté le: 27 août 2012 à 08:34
je vous remercie de votre franchise et j ai bien compris que ce texte manqué de structure, de ponctuations et de coorection. mais peut etre, aurait il ete ecrit par un ecrivain !!!!!!!

non je ne suis qu un homme. effectivement il est pas trop bon

merci


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 27 août 2012 à 08:40
oui j ai bien compris que c est un forum de lecture. je pensais toucher des gens qui aime lire meme des texte de 5 pages. l'avis n'est pas négatif pour celui qui tient la plume.

j ai du me tromper. j ai encore 99 pages, mais je pense effectivement que lire le debut, ne resume pas l histoire.

merci a tous


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 27 août 2012 à 10:28
bonjour

je viens de contacter une dame Madame LECANTEC qui ecrit des livres et qui vient comme vous de voir mon passage. elle a le meme avis que vous.

elle m a parlé d auto edition et je sui stombé sur un site avec votre pseudo. c est vous.

si c est vous. ce qui est surprenant, j ai des avis possitif d ecrivain et pas de lecteurs comme sur ce forum.

vous ne voulez vraiment pas le lire

a bientot
herve


Posté par: vlana
Posté le: 28 août 2012 à 01:57
De qui parlez-vous exactement ? Si c'est de moi et de mon site sur l'auto-édition, sachez que je ne suis pas cette Madame LECANTEC.

Votre message n'est pas très clair.

-------------
http://www.syl.vlana.fr/ - auto-édition - http://www.syl.vlana.fr/lecture-en-ligne/livre-jeu-zylaria-presentation.php - histoire dont vous êtes le héros


Posté par: * Ça *
Posté le: 28 août 2012 à 07:17
Message posté par jeanbatiste

je vous remercie de votre franchise et j ai bien compris que ce texte manqué de structure, de ponctuations et de coorection. mais peut etre, aurait il ete ecrit par un ecrivain !!!!!!!

non je ne suis qu un homme. effectivement il est pas trop bon

merci


Message posté par jeanbatiste

bonjour

je viens de contacter une dame Madame LECANTEC qui ecrit des livres et qui vient comme vous de voir mon passage. elle a le meme avis que vous.

elle m a parlé d auto edition et je sui stombé sur un site avec votre pseudo. c est vous.

si c est vous. ce qui est surprenant, j ai des avis possitif d ecrivain et pas de lecteurs comme sur ce forum.

vous ne voulez vraiment pas le lire

a bientot
herve



Monsieur Jeanbatiste,


Tout d'abord, je tiens à préciser une chose. Si vous relisez bien mon commentaire, nulle part il n'est écrit que votre texte est mauvais. Pas du tout. Je dis même qu'on peut apprécier lire un récit du genre avec quelques changements.
Je vois bien que mes commentaires vous ont déçu et soyez bien certain que ça me désole.
Toutefois, je n'ai jamais prétendu avoir la science infuse et mon opinion qui n'engage que moi, est celui d'une simple lectrice.
J'adore lire et je n'ai aucune ambition d'écriture. Ceci pour dire que mes connaissances sont très limitées dans le domaine à mon expérience de longues années de lecture, mais également due au fait que j'ai cotoyé pendant +/- cinq années, un forum d'auteurs où j'ai participé à la lecture de plusieurs textes.
Certains de ces auteurs sont aujourd'hui édités en bonne et due forme.

Tout ça pour dire que je peux me tromper complètement, ou que parfois ça peut être une opinion de goût littéraire.

Par contre, si j'ai retenu ne serait-ce qu'une chose de mon expérience, c'est qu'un texte présenté se doit d'être impeccable. C'est à dire exempt de fautes de toutes sortes. C'est le minimum à faire. Jamais, au grand jamais n'est accepté un texte truffé de fautes dans un véritable concours littéraire. Le texte est rejeté immédiatement.
Un dernier commentaire... un auteur qui demande l'aide de lecteur pour relire son texte doit bien entendu être prêt à entendre tout commentaire, négatif comme positif.

Juste un dernier mot en ce qui concerne l'auto-édition. Je vous conseille de faire bien attention et de choisir judicieusement. Je suis certaine que certains sites ou maisons offrant l'auto-édition sont sérieuses, mais je sais qu'au début plusieurs étaient principalement là pour faire des sous sur le dos des artisants-auteurs.
Je crois que Vlana dont le site semble vraiment très bien, pourrait vous en parler plus adéquatement que moi sur le sujet.
Et non, je ne suis pas cette dame Lecantec.







-------------
*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais




Posté par: vlana
Posté le: 29 août 2012 à 03:21
Message posté par * Ça *


Juste un dernier mot en ce qui concerne l'auto-édition. Je vous conseille de faire bien attention et de choisir judicieusement. Je suis certaine que certains sites ou maisons offrant l'auto-édition sont sérieuses, mais je sais qu'au début plusieurs étaient principalement là pour faire des sous sur le dos des artisants-auteurs.
Je crois que Vlana dont le site semble vraiment très bien, pourrait vous en parler plus adéquatement que moi sur le sujet.
Et non, je ne suis pas cette dame Lecantec.


Merci Ca !

Effectivement, faire attention à l'auto-édition. S'auto-éditer signifie être sa propre maison d'édition, ce qui sous-entends faire tout soi-même sans passer par une société. Si on passe par une société qui fait payer pour éditer un livre, alors c'est un contrat à compte d'auteur, ce qui n'a rien à voir avec l'auto-édition.


-------------
http://www.syl.vlana.fr/ - auto-édition - http://www.syl.vlana.fr/lecture-en-ligne/livre-jeu-zylaria-presentation.php - histoire dont vous êtes le héros


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 29 août 2012 à 03:29
enfin. mais je vous trouve merveilleuse. mais je trouve que des jugements un peu rapide. ne trouvez vous pas.

Il y a un manque de continuité dans le texte. Même si j'ai tout lu, je n'ai pas saisi où s'en allait ce récit.
Je veux bien imaginer que c'est peut-être les odeurs ou l'ambiance du café ou encore un mot du serveur qui déclenche les souvenirs du personnage, mais... Où cela mène-t-il le lecteur ?
Le personnage repasse-t-il toute sa vie dans sa tête ?
Est-ce que l'enfance malheureuse du personnage est le but de l'histoire ?
Je n'ai pas saisi certains liens tel que dans << ...mais le mal était fait. Il faisait partie de la race des idéalistes.>> Rien dans le récit jusque là ne justifie ce qualificatif du personnage.


vous vous posez des questions sur la suite à tres juste titre. mais il faut avoir envie de la lire la suite.

que cela ne soit pas à votre gout je le comprends.

que l on me passe le texte avec le programme Antidote. je veux bien.

je suis ecrivain madame et j attends que vous mettiez des anotations sur mon texte et sur le forum.

que me dise qu il manque des majuscules. oui surement peut etre. mais ou est l impossibilite de lire.

ne me dite pas que aimez mon texte. voila vos ecrts madame:
Personnellement, je trouve tout ça trop long sans action aucune.

si c est trop long en sans action. c est mauvais!!!!!
car c est trop long en sans action. Mais au moins cela est clair. que vous cachiez un avis derriere des mots cela me géne pas. vous considerez le texte mauvais et je minimise surement.


j ai fait des paragraphes car on m a demandé de faire des paragraphes.

mais je suis a l ecoute de toutes les critiques madame et surtout de personne comme vous, de " PROF" pour me conduire à une ecrire plus active et avec plus action.

c'est justement ce que je venais chercher dans le forum de lecture. un guide pour ecrire bien.

je comprends tres bien qu il y ai des fautes d'orthographes, qu il y en ai trop, peut etre.


Merci pour votre derniere commentaire:

Un dernier commentaire... un auteur qui demande l'aide de lecteur pour relire son texte doit bien entendu être prêt à entendre tout commentaire, négatif comme positif.

je pense qu'avec les ecrivains que vous avez conduit sur le chemin de la reussite. vos critiques ont été plus constructives. moi j attends votre aide, mais vous avez surement pas le temps. mais madame je comprends cela aussi

Mon pere qui lisait, comme vous beaucoup. me disait souvant pour un bon bouquin, il lui arrivait dans lire 3 de mauvais, mais sans fautes.il n etait pas à son gout.


bonne journee à tous



Posté par: jeanbatiste
Posté le: 29 août 2012 à 03:31
Pardon

une erreur:

je ne suis pas ecrivain, pas du tout et j ai malheureusement pas ete souvant à l ecole.

mais c est une autre histoire


Posté par: vlana
Posté le: 30 août 2012 à 01:38
jeanbatiste, je ne voudrais pas continuer cette polémique et jeter de l'huile sur le feu, mais il me semble que vous n'avez pas choisi le bon forum pour votre demande.

Ce forum est avant tout un partage d'avis sur la lecture, les livres, les auteurs. Ce n'est pas un forum pour aider les auteurs à améliorer leur texte même s'il existe une section pour cela, ce n'est pas le thème principal de ce forum. Par conséquent, les avis que vous recevez ne sont pas ceux que vous attendiez.

Il existe des forum mieux adaptés pour vous aider. Je vous conseillerais d'aller sur des ateliers d'écriture où les personnes qui participent sont là avant tout pour donner des conseils d'écriture ou bien pour aider les auteurs. Là, vous recevrez l'aide que vous recherchez car c'est le coeur de l'activité de ces forums. Par contre, ne vous attendez pas à ne recevoir que des louanges non plus. Je me suis déjà inscrite sur un de ces forums et je peux vous dire que j'y ai reçu des avis encore plus rudes que ceux que vous avez reçu ici. C'est dur à encaisser, mais malheureusement proposer un texte à des lecteurs c'est forcément s'exposer à leur jugement. Si vous arrivez à publier votre livre, les jugements que vous recevrez seront encore plus durs, car des lecteurs qui payent un livre ne font pas de cadeaux s'ils n'ont pas aimé.





-------------
http://www.syl.vlana.fr/ - auto-édition - http://www.syl.vlana.fr/lecture-en-ligne/livre-jeu-zylaria-presentation.php - histoire dont vous êtes le héros


Posté par: jeanbatiste
Posté le: 31 août 2012 à 02:53
je vous remercie. vous etes tres tres sympatique. oui je comprends. Mais je suis surprit et je m explique. la critique est effectivement facile.mais il faut qu elle soit constructive, comprenez vous? ce que je veux dire.
parler d'un texte qui semble mauvais au dire de cette dame . Oui, je veux bien, mais il faut detailler. il faut que la personne qui tient la plume puisse voir les erreurs.

je vais imager mon idée. vous voyez un prof de francais dire je ne lis pas le texte de mon eleve car il manque de la ponctuation, il y des fautes et il manque 2 majuscule. ou sont ces fautes, pourquoi?

je peux vous dire que j ai compris que je me suis trompé de site. Mais il ne faut pas marquer bonne lecture qui peut etre aussi de tres bon article dans une revue. il faut dans le titre indroduire "livre d'auteurs reputés".

Mais effectivement il y a "bonne lecture".ce qui veut dire que vous ne lisez pas n importe quoi !!!!!!!
effectivement je m excuse et je vous remercie de ne pas m'avoir censuré. ce qui à mon avis aurait put etre le cas.

je ne cherche pas à eviter les critiques. je veux que l on m'explique ce que l'on critique. c'est tout.

il y a des personnes qui aiment les livres d'aventure, d'autre les romans, d'autre les intrigues.
que l on me disent que le sujet ne plait pas d 'accord.

mais je vous remercie pour votre aide constructive. j ai bien compris qu il faut passer le texte en entier dans un programme comme " antidote" pour pouvoir donner un avis.

merci bonne journee



Posté par: jeanbatiste
Posté le: 04 septembre 2012 à 02:39
bonjour a tous

toujours pas d inspiration. bon. pas d autres lecteurs.

alors bonne journee a tous

jeanbatiste



Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03 - http://www.webwizforums.com
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide - http://www.webwizguide.info