Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Fortune de France n°11 (R. Merle)

Imprimé depuis: Guide de la bonne lecture
Categorie: Littérature
Nom du Forum: Romance/Roman historique
Description du Forum:  
URL: http://www.guidelecture.com/forum/forum_posts.asp?TID=1887
Date: 24 juillet 2024 à 09:21
Version logiciel: Web Wiz Forums 8.03 - http://www.webwizforums.com


Sujet: Fortune de France n°11 (R. Merle)
Posté par: denis76
Sujet: Fortune de France n°11 (R. Merle)
Posté le: 03 juin 2010 à 09:26
La gloire et les périls. (1627-1630)

Le comte d'Orbieu (Siorac) est d'abord assiégé avec le commandant Tiorac par les anglais sur le fort de St Martin de Ré.
Puis il assiège aux cotés du roi et de Richelieu la ville de La Rochelle.
Les royalistes, dont il fait partie, sort les deux fois, vainqueur, ...il gagne un titre de duc, et l'amour d'une belle qu'il songe à marier enfin, à 31 ans,... c'est tard à cette époque !
Bouquingan (Buckingham), le tout puissant et à demi fou favori du roi d'Angleterre Charles, ordonne une expédition sur l'ile de Ré pour soutenir les huguenots rochelais face au roi de France, car celui-ci l'a empeché, en lui interdisant les frontières, de le cocufier en s'intéressant trop à la reine Anne, femme de Louis XIII.
L'armée française ne peut empecher le debarquement anglais, et s'isole dans le fort de st Martin de Ré pendant un an que durera le siège. Beaucoup de français meurent de faim, meme apres avoir sacrifié leurs chevaux, et c'est pitié.
Mais les marins-soldats anglais, peu ravitaillés en solde et en nourriture à cause des corsaires français, menacent de se révolter contre leur amiral et les extravagances du Buck. L'amiral rentre au bout d'un an.

A peine libéré de la tenaille anglaise, D'Orbieu s'engage aux cotés du roi et du cardinal qui ont commencé leur siège de la Rochelle, "capitale forteresse" des huguenots qui chasse les catholiques de sa zone d'influence, brisant la tolérance pronée par l'edit de Nantes.
Le siège dure un an. Il est renforcé, coté français par une digue et une flotte empechant les deux epéditions anglaises, préparées par Buck, de ravitailler leurs "amis" rochelais. Cette flotte française est la "force de dissuasion" avant l'heure du cardinal !
Les anglais repartent sans combattre, au bord de la mutinerie, Les marins étant mécontents que Buck leur fasse perdre des vies pour rien ! celui ci est d'ailleurs assassiné entre temps.
Des que les anglais abandonnent, les Rochelais se rendent : des 30.000 habitants, il en reste 6.000 très maigres, ayant épuisé les vaches, les chevaux, les coquillages et poissons en deça de la digue, et meme la purée de chardon !
Le prestige du roi et du cardinal en ressort grandi de l'affaire.
Le livre montre la complicité indubitable entre Louis et Richelieu, malgré les mauvais dires à ce sujet.
Richelieu croit enfin dans une bonne construction de l'avenir, mais une cabale de jaloux, visant à isoler
celui-ci du roi, pointe à l'horizon !



Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03 - http://www.webwizforums.com
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide - http://www.webwizguide.info