Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

L’été de 1939 avant l’orage -Jean-Pierre CHARLAND

Imprimé depuis: Guide de la bonne lecture
Categorie: Littérature
Nom du Forum: Critiques
Description du Forum: Vous déposez vos critriques ici et nous en discutons!
URL: http://www.guidelecture.com/forum/forum_posts.asp?TID=1886
Date: 28 mai 2024 à 20:42
Version logiciel: Web Wiz Forums 8.03 - http://www.webwizforums.com


Sujet: L’été de 1939 avant l’orage -Jean-Pierre CHARLAND
Posté par: * Ça *
Sujet: L’été de 1939 avant l’orage -Jean-Pierre CHARLAND
Posté le: 28 mai 2010 à 15:00


Les éditions Hurtubise inc.
Collection : Roman historique
Paru en 2006
Genre : Policier/Histoire     
492 pages                              
ISBN : 978-2-89428-888-7


Été 1939. Le temps est à l’orage. L’horizon rempli de nuages noirs et l’air statique, image d’un temps sombre à venir.
La rumeur d’une guerre inévitable bouillonne et enfle en Europe. Des échos répercutent jusqu’en terre d’Amérique et débordent sur les rives du Canada. Le Québec déjà divisé par la langue, le devient davantage, influencé par ses rumeurs qui alimentent les tensions sociales préexistantes qui divisent les Français et les Anglais, les pauvres et les riches. Au pays les parties s’affrontent. Les Anglais veulent se joindre à l’Angleterre, mère patrie dans cette guerre outremer, mais les Canadiens français veulent la neutralité. Les esprits s’échauffent jusqu’à voir émerger les groupements fascistes. À Montréal surtout, les militants d’extrême droite s’affichent ouvertement et battent campagne.
C’est dans cet été montréalais chaud et humide, dans cet air vicié et cette atmosphère tendue que l’épouse d’un député d’Outremont, un juif libéral, est sauvagement assassinée. La communauté juive est ébranlée. Qui est le tueur? Est-ce un crime raciste? Politique?


La devise du Québec : Je me souviens ... Oui, mais de quoi ?

Jean-Pierre Charland n’est pas un historien, mais tout comme. Si on jette un regard sur sa bibliographie, on constate tout de suite qu’autant les essais que les romans sont axés sur l’histoire canadienne et surtout sur la province de Québec. Il a même écrit une saga ayant la ville de Québec en titre.
Chacun de ses romans semble brodé autour des faits historiques et des personnages ayant réellement existés. « L’été de 1939 avant l’orage », ne fait pas exception. Sous prétexte d’un drame policier, l’auteur nous raconte un pan de notre passé pas toujours glorieux. Ces détails que nos livres d’école édulcorés ne nous enseignent jamais.
Un bon historien n’est pas garant d’un bon auteur. Si Jean-Pierre Charland se défend bien, force est de constater que la trame du roman est plus historique que policière. Si mon intérêt en tant que lectrice curieuse et intéressée par notre passé a été ravi de cette lecture, mon intérêt pour le polar est demeuré sur la touche.

Très intéressante cette description de l’ambiance d’avant-guerre au Québec, malgré un ton un peu naïf, parfois dramatique. Pas de lourdeur de style. Selon moi pas d’excès non plus du côté historico-politique, quoique certains détails sur divers personnages peuvent intéresser moins certains lecteurs. Personnellement, j’adore ça. Jean-Pierre Charland nous fait prendre conscience de l’atmosphère de l’époque et de l’attitude du peuple et de l’église face aux bouleversements sociaux et politiques d’outre-mer et de leur répercussion chez nous avec la montée de l’antisémitisme. On en apprend de belle sur des personnages bien en vue de l’époque même parmi le clergé. L’église étant comme on le sait très présente sur la scène politique.
Un roman qui se lit vite et bien et un auteur à revisiter pour qui s’intéresse à l’histoire du Québec.






-------------
*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais





Réponses:
Posté par: * Ça *
Posté le: 28 mai 2010 à 15:05

Discutable !!!

Image de l'actualité 1939

10 septembre - Le Canada déclare la guerre à l'Allemagne
Le Canada a besoin d'argent.





-------------
*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais





Imprimer la Page | Fermez la fenêtre

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03 - http://www.webwizforums.com
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide - http://www.webwizguide.info