Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: Un merveilleux malheur_Boris CYRULNIK Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Sujet: Un merveilleux malheur_Boris CYRULNIK
    Envoyé : 02 février 2018 à 00:45
Un malheur peut-il être merveilleux, à long terme ?
Boris Cyrulnik s'appuie sur de nombreuses études éthologiques, et cite plein d'exemples d'enfants orphelins, battus, déportés, violé (e )s , etc.. qui s'en sont "sortis". Comment font-ils ? Par la résilience. C'est l'objet du livre.
.
Dans un malheur, les gens et les médias font du catastrophisme : tués, blessés, handicapés, traumatisés... Mais les autres, comment-ont-ils fait ?
Ils ont fait de la résilience !
La résilience est la capacité de rebondir dans le malheur. La victime utilise le "clivage" de personnalité pour supporter l'horreur. Une partie de l'âme joue son "rôle social", l'autre se détache pour rêver à des jours meilleurs.
.
L'auteur est un spécialiste de ce concept relativement nouveau, avec une vingtaine d'autres chercheurs à travers le monde.
Lors d'une grosse épreuve, des enfants meurent, d'autres sont atteints à vie, certains vivotent, mais il y en a, plus que la normale, qui font une brillante carrière : "Balzac, Nerval, Hugo, Renan, Rimbaud, George Sand, Zola, Baudelaire, Dumas, Stendhal, Maupassant, ont tous surmonté des épreuves", dit l'auteur. Il n'y a pas que le don. Après le traumatisme, les "blessés de l'âme" ont besoin de s'échapper de leur cauchemar. Alors, ils ont besoin de se venger de la vie, ils sont dans le déni, ils rêvent, ils se noient dans le travail, ils racontent leur histoire, publient leur bio, ou ... des romans.
.
Mon parcours personnel, comme tout un chacun, comprend des épreuves. Pour y échapper, et les dépasser, moi aussi, j'ai rêvé, et je faisais du "clivage" sans le savoir : j'appelai ça : "je me mets au plafond, et je vois mon autre "moi" en train de morfler. J'ai aussi lu pour m'échapper, et maintenant j'écris un livre sur ce que je pense qui ne va pas.
.
Devenu neuropsychiatre, Boris Cyrulnik a été séparé de ses parents, déportés, à l'âge de cinq ans. Il écrit en connaissance de cause. Il fait partie, avec Frédéric Lenoir, Georges Vigarello, E. Morin et Ken Follett des penseurs contemporains qui me font réfléchir.
IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7426
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 27 février 2018 à 07:57


Je ne suis pas certaine que ce soit aussi tranché que ça.
Il me semble qu'il peut y avoir quelques nuances. Qu'en dit tu Denis?
Pour ma part j'ai un peu de misère à croire que tous ceux qui font une brillante carrière malgré une enfance malheureuse, réussissent à se sortir sans traîner ou enfouir des suites de leur traumatisme d'enfance.




*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 01 mars 2018 à 01:59
Tu as raison, je me suis mal exprimé, ou l'auteur, dans sa joie d'avoir réussi malgré une enfance très malheureuse, n'a pas assez nuancé les parcours cahoteux qui obligent ces enfants à surmonter de nombreuses épreuves.
Mais je pense comme Epictète que, quand on est dans la misère, on s'habitue et relativise les épreuves qui suivent le premier test surmonté.
IP IP Noté
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1223
Citer Lélia Réponsebullet Envoyé : 01 mars 2018 à 14:13
CETTE THEORIE ME HERISSE TOUT SIMPLEMENT!
«La moralité moderne veut que l'on accepte les normes de son époque. Qu'un homme cultivé puisse les accepter me semble la pire des immoralités.»
Oscar WILDE
IP IP Noté
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1223
Citer Lélia Réponsebullet Envoyé : 01 mars 2018 à 14:16
Je suis persuadée qu'au contraire on traîne de terribles séquelles, des boulets, oui, qui nous accompagnent partout. Ce n'est pas pour cela qu'on n'avance pas, bien entendu, MAIS EN BOITANT!
«La moralité moderne veut que l'on accepte les normes de son époque. Qu'un homme cultivé puisse les accepter me semble la pire des immoralités.»
Oscar WILDE
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 02 mars 2018 à 01:47
Pas d'accord, Lélia.
Regarde les juifs, ce sont eux qui réussissent le mieux. Et pourtant....
Ma femme et moi, on a souffert, pas au même niveau (mères perverses narcissiques), mais on s'entend super bien.
IP IP Noté
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1223
Citer Lélia Réponsebullet Envoyé : 06 mars 2018 à 07:14
Bonjour Denis.

Un cas n'est pas l'autre, on ne peut pas généraliser.

Tant mieux pour ceux qui s'en sortent bien!
«La moralité moderne veut que l'on accepte les normes de son époque. Qu'un homme cultivé puisse les accepter me semble la pire des immoralités.»
Oscar WILDE
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 07 mars 2018 à 00:51
Mais en fait, je crois que tu n'avais pas compris car je m'étais mal exprimé.

Cyrulnik déplore qu'on ne s'intéresse qu'aux humains qui ne s'en sortent pas.
Un certain pourcentage s'en sort, il c'est l'objet du livre. Il appelle ce rebond de réaction "la résilience".
IP IP Noté
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1223
Citer Lélia Réponsebullet Envoyé : 07 mars 2018 à 13:17
Message posté par denis76

Mais en fait, je crois que tu n'avais pas compris car je m'étais mal exprimé.

Cyrulnik déplore qu'on ne s'intéresse qu'aux humains qui ne s'en sortent pas.
Un certain pourcentage s'en sort, il c'est l'objet du livre. Il appelle ce rebond de réaction "la résilience".




OK Denis. Je connais Cyrulnik et sa théorie de la résilience depuis longtemps. Un peu comme Jacques SALOME.
«La moralité moderne veut que l'on accepte les normes de son époque. Qu'un homme cultivé puisse les accepter me semble la pire des immoralités.»
Oscar WILDE
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6721
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 08 mars 2018 à 02:30
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.109 secondes.