Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Critiques
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Littérature : Critiques
Icône du message Sujet: Shining __ Stephen KING Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
Errant2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 avril 2014
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 726
Citer Errant2 Réponsebullet Sujet: Shining __ Stephen KING
    Envoyé : 25 octobre 2015 à 09:27


Synopsis:

Situé dans les montagnes Rocheuses, l'Overlook Palace passe pour être l'un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté... L'hiver, l'hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l'habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s'appelle Jack Torrance : c'est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d'échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l'on croit disparus. Ce qu'il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l'Overlook Palace, c'est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l'hôtel ?

Mon avis:

J'avais de bons, mais vagues souvenirs de cette lecture d'il y a une trentaine d'années. À la relecture, mon appréciation n'a qu'augmenté. Bien sûr on sympathise avec Danny aux prises avec ce Don qui l'oblige à vieillir beaucoup trop tôt et à affronter d'effroyables périls. Bien sûr on compatit aux souffrances de Wendy, happée son rôle de mère protectrice, de plus en plus heurtée par l'éloignement de son mari qu'elle aime toujours malgré tout. Bien sûr on souhaite à tout prix que Dick, ce mentor de l'étrange, arrive à temps pour éviter le carnage. Mais ce qui m'a le plus accroché c'est la très lente descente aux enfers de Jack. Personnalité alcoolique n'ayant pas encore évacué sa haine envers son père violent dont il a hérité de ces penchants, son blocage comme écrivain, ses griefs sur son couple, sa culpabilité liée à sa perte d'emploi et ses vives inquiétudes quant à son rôle de pourvoyeur le poussent inexorablement dans les bras de cette force maléfique qui contrôle l'Overlook. Et tout ceci nous est relaté goutte à goutte, un tableau après l'autre, dans des scènes mémorables où paranormal et psychologie se côtoient pour attacher le lecteur à son siège. Du grand art!

Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de l'âme... reste endormie - Anatole France
IP IP Noté
Taffy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 19 mars 2012
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 2661
Citer Taffy Réponsebullet Envoyé : 10 janvier 2016 à 16:56
J'avais adoré Shinning, un excellent livre.

J'étais fasciné dès le début et, comme je n'avais pas vu le films, je ne savais pas à quoi m'attendre.
Il y a 2-3 passges assez terrifiant quand on le lis tout seul le soir!

Je me demande ce que Martine en pense.
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6510
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 30 septembre 2017 à 12:50
Je m'étais juré de ne plus me laisser attraper par l'horreur des King, mais il est tellement fort.
Le professeur Jack Torrance s'est fait renvoyé du collège pour avoir tabassé un élève qui crevait ses pneus de voiture. Son pote de beuverie AL possède un hôtel perdu dans les Rocheuses, l'Overlook, et lui propose le poste de gardien pour l'hiver, morte saison. Il se rend là bas avec sa femme Wendy et son fils Danny. Mais peu à peu, les mauvaises ondes se font sentir...
.
Je m'étais juré de ne plus me laisser attraper par l'horreur, l'épouvante des King... C'était bon il y a vingt ans... Ce que j'ai découvert avec intérêt, c'est le message assez récurrent et qui m'était caché jusque là avec mon esprit cartésien : la présence des esprits, des entités, des fantômes, appelez les comme vous voulez, mais puisque Harry Potter et Stephen King ont tant de succès, c'est qu'il n'y a pas de fumée sans feu.
Le sous-titre est : "L'enfant lumière". C'est Danny. Il a le Don, dit Dick. Quel don ? Celui de "voir" dans les pensées, dans les esprits, et de recevoir et transmettre sa pensée.
On peut croire à cela ou non. Je n'y croyais pas, j'y crois. J'ai rencontré ce phénomène, je le vois au quotidien, et commence à la pratiquer. Il y a les âmes blanches qui font le bien et les âmes noires qui ont refusé le jugement dernier, ont refusé d'aller vers la lumière et essayent de continuer à faire le mal sur Terre, comme quand elles étaient en vie.
Avec cette grille de lecture, nous avons d'abord Dick qui est une âme blanche ( le Don, la lumière ) et fait prendre conscience à Danny qu'il en est une aussi, plus puissante que lui. Ses parents s'aperçoivent petit à petit des phénomènes paranormaux de leur fils.
Après la lecture des archives de l'hôtel, Jack s'imprègne des magouilles et trucs pas nets étouffés par l'argent, qui se sont passés dans l'Overlook. A force de connaître ces gens morts, les âmes errantes de ceux-ci finissent par s'emparer de lui. " Tu n'es pas mon père !", finira par dire Danny ... Grady s'est mis dans le corps de Jack.
.
J'ai vu ma belle-mère aux prise avec "les démons", disait-elle. Elle arrachait les fils de téléphone et de TV, pour ne pas être écoutée par la CIA. Elle qui était si fière et orgueilleuse, ils lui ont fait courber la tête. le diagnostic médical a été " la démence sénile". Mais nous sommes persuadés que là haut, ils lui ont fait payer sa perversion-narcissique et la méchanceté qu'elle a fait subir à ses enfants.
Là, font-ils payer à Jack sa brutalité sur son fils et sur son élève ?
IP IP Noté
Errant2
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 18 avril 2014
Pays:
Canada
Status actuel: Inactif
Messages: 726
Citer Errant2 Réponsebullet Envoyé : 30 septembre 2017 à 14:04
Pourquoi se jurer une telle chose? King est un incontournable, pas juste dans l'horreur, et entre des lectures plus "sérieuses" (encore faudrait-il s'entendre sur ce que cela signifie...), c'est souvent un intermède jouissif, non?

Par ailleurs ta ?critique, compte-rendu, appréciation, tellement imprégnée de vécu, surprend et charme à la fois. Merci de cette contribution si originale et inspirante.
Tant qu'on a pas aimé un animal, une partie de l'âme... reste endormie - Anatole France
IP IP Noté
denis76
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 21 janvier 2010 Status actuel: Inactif
Messages: 6510
Citer denis76 Réponsebullet Envoyé : 01 octobre 2017 à 01:51
" la très lente descente aux enfers de Jack. Personnalité alcoolique n'ayant pas encore évacué sa haine envers son père violent dont il a hérité de ces penchants"
Oui ! ça me rappelle Gervaise ; ça me rappelle "La reproduction sociale" de Bourdieu-Passeron.

Merci Errant !
Oui, se jurer, parce que, même s'il écrit très bien, j'en ai soupé du King et ses horreurs (pardon Martine! ). Mais là, j'ai été surpris par Danny, le petit ange. Et maintenant que "je reçois" des messages, mais surtout ma femme, c'est exactement cela !
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.125 secondes.