Sujets actifsSujets actifs  Liste des membresListe des membres  CalendrierCalendrier  Rechercher dans le ForumRechercher  AideAide
  InscriptionInscription  ConnexionConnexion

Citations et Extraits
 Le forum du Guide - Critiques de livres : Connexes à la lecture : Citations et Extraits
Icône du message Sujet: Citation ou court extrait qui t'accroche. Répondre Nouveau sujet
Auteur Message
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7620
Citer * Ça * Réponsebullet Sujet: Citation ou court extrait qui t'accroche.
    Envoyé : 10 février 2009 à 05:37
Un extrait de mon livre coup de coeur 2007.
Extrait de la page 48 de "Cloudstreet" de Tim Winton.

Quelques semaines plus tard, un soir qu’elle était au piano méditant les possibilités de distraction, son cœur s’arrêta. Elle poussa un cri étonné, scandalisé et son nez heurta le do de serrure avec assez de force pour assombrir la pièce de bruit. Son nez était fort et osseux, et le do de serrure résonna dans cette bibliothèque jusqu’à ce que la rigidité cadavérique s’installe. La pièce absorba ses sucs et la chaleur de l’été lui travailla si bien le corps que sa surface prit la consistance dure et sèche d’une meringue.
    C’est ainsi que le vicaire la trouva lorsqu’il vint lui rendre visite pour faire le point. L’odeur le renversa comme un coup de calibre 303 et il prit la fuite en saignant du nez. Le saignement de nez dura sept jours et sept nuits. L’homme n’en mourut pas, mais il en perdit sa foi en la bonté humaine, se fit baptiste pour commencer, banquier pour finir.
    La maison fut barricadée avec des planches, et retint son souffle.



Extrait particulièrement savoureux. L’humour noir du genre pince-sans-rire fait ressortir ce passage du bouquin. Cet extrait où la poésie sous-jacente se pose évidente, pour faire une finale en beauté.

*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7620
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 10 février 2009 à 05:42
Extrait de « La route » de Cormac McCarthy

Mise en situation. Fin du monde que nous connaissons. Un débile a finalement pesé sur le bouton OFF. Dialogue d'un père à son fils...

« - Il faut que tu portes le feu.
- Je ne sais pas comment faire.
- Si, tu sais.
- Il existe pour de vrai ? Le feu ?
- Oui, pour de vrai.
- Où est-il ?
- Je ne sais pas où il est.
- Si, tu le sais. Il est au fond de toi. Il y a toujours été. Je le vois. »



Pour moi ce court extrait raconte toute la beauté, toute l`émotion du livre.





*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7620
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 10 février 2009 à 05:46

Pour partager avec vous un court extrait d'un bouquin non publié à ce jour.
Stéphane, un auteur-artisan du Pas de Calais, que j'ai connu sur le net il y a bientôt 3 ans. J'ai adoré son bouquin qui malheureusement n'a pas été encore publié.

« En oubliant qu’on vit, on oublie qu’on va mourir ; mieux, quand l’épisode est vraiment bon, on oublie parfois que ceux qu’on aime vont mourir. Sont morts. »


*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
* Ça *
Déclamateur
Déclamateur
Image
Modérateur
Depuis le: 19 novembre 2004 Status actuel: Inactif
Messages: 7620
Citer * Ça * Réponsebullet Envoyé : 10 février 2009 à 05:48

J'ai accroché un jour sur cette phrase imagée, tirée de "Le musée des introuvables" de Fabien Ménar.



« À force de lire, dit le vieux Sutter, j'ai bien peur de mourir avec des murmures plein la tête. »

*** Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux _ J.Renard

*** Les gens qui ne rient jamais ne sont pas sérieux _ Alphonse Allais


IP IP Noté
Jocy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 25 octobre 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 353
Citer Jocy Réponsebullet Envoyé : 19 février 2009 à 10:18
Bonjour ça

et merci merci pour ces passages accrocheurs, j'ai beaucoup aimé le premier que je trouve poétique à souhait avec un réalisme à l'estomac comme quoi pas incompatible.
J'ai envie de lire le livre du coup
C'est très intéressant de voir les passages qui plaisent aux autres dans un livre, j'ai déjà relevé souvent un seul passage que je pense être la clef dans le récit mais le faire partager c'est génial comme idée.
Celui que tu as pris pour La Route est très fort.
Encore merci
jocy
IP IP Noté
Jocy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 25 octobre 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 353
Citer Jocy Réponsebullet Envoyé : 03 mars 2009 à 09:21
EXTRAIT :

"Je considère volontiers la vie comme une répétition interminable de bonheurs et de malheurs sur lesquels l'homme n'a pas d'emprise. Aussi, j'ai très tôt choisi les armes et la poésie, ces choses immuables dont la signification ne dépend pas des sociétés qu'elles traversent."


Ces deux phrases sortent du livre :
Le Sabre et le fou de Sébastien Pennes
jocy
IP IP Noté
Lélia
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 28 mai 2008 Status actuel: Inactif
Messages: 1479
Citer Lélia Réponsebullet Envoyé : 14 mars 2009 à 06:07
J'aime beaucoup cette section que tu viens d'ouvrir, " Ca ". Tu m'y retrouveras régulièrement.

Pour l'inaugurer, une citation très ancienne et pleine d'optimisme:

" Si tu n'espères pas l'inespéré, tu ne le trouveras pas "! HERACLITE, philosophe grec (-550 -480 av. J.-C.)

Lélia.
Respecter la tradition c'est nourrir la flamme, ce n'est pas vénérer la cendre! Gustav MAHLER
IP IP Noté
Jocy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 25 octobre 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 353
Citer Jocy Réponsebullet Envoyé : 07 juin 2009 à 07:13
"Il y a dans la littérature française comme un moule secret où semblent prendre leurs formes, à des intervalles éloignés, des oeuvres courtes en général, de lignes simples , de tonalité unie - de valeurs très inégales, mais qui toutes conjuguent la transparence tranquille de septembre à la morsure d'un gel caché qui rompt les fibres, comme si on y entendait vibrer en même temps la sonorité du cristal intact et celle de sa fêlure.".
Julien GRACQ

Pour présenter : "La Duchesse de Vaneuse" Gustave Amiot
jocy
IP IP Noté
Jocy
Déclamateur
Déclamateur
Image
Depuis le: 25 octobre 2007
Pays:
France
Status actuel: Inactif
Messages: 353
Citer Jocy Réponsebullet Envoyé : 29 juin 2009 à 13:30
Un vers d' Eschyle :

"La vie est un campement bref."
jocy
IP IP Noté
Répondre Nouveau sujet
Version imprimable Version imprimable

Aller au Forum
Vous ne pouvez pas écrire un nouveau sujet dans ce Forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce Forum
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce Forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce Forum

Bulletin Board Software by Web Wiz Forums version 8.03
Copyright ©2001-2006 Web Wiz Guide

Cette page a été affichée en 0.107 secondes.