Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Nous sommes ce que nous lisons » -- Alberto Manguel
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
ultime secret (L')
2.5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Difficile de décrire ce livre : cours magistral sur le fonctionnement du cerveau (avec, à mon avis, quelques menues erreurs), mais documenté et même érudit, sur une vague intrigue policière. Suspens raisonnable, explications physiologiques de moments de la vie courante...
Un neuropsychiatrique meurt d'amour le soir même où il a battu l'ordinateur champion du monde d'échecs. Peut-on mourir d'amour ? C'est en tout cas entre les bras de sa compagne, top model, qu'il exhale son dernier soupir... Au passage, l'auteur rappelle que c'est ce qui est arrivé à Félix Faure, président de la République, mais il oublie le cardinal Daniélou, mort dans les mêmes circonstances et retrouvé au petit matin dans une poubelle : l'Église parla alors d’« épectase »...
Mais bon, une paire de journalistes n'y croient pas trop et commencent une enquête, un peu farfelue et rocambolesque.
Une scène d'amour vaut son pesant de cacahuètes : ni très érotique, ni vraiment romantique, mais décrivant ce qui se passe sur le plan neurophysiologique.
Je sais que cet auteur est très apprécié, qu'il vend beaucoup de livres, mais j'ai eu du mal à aller au bout de celui-ci : un progrès, car pour Les fourmis, je me suis arrêté très vite…
  Jean-Louis Roche (101 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : 6/1/2007 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Tout commence par une partie d'échecs entre Samuel Fincher, le champion du monde, et l'ordinateur Deep Blue IV. Fincher gagne et dans son discours, il déclare avoir découvert un « ressort secret » qui lui a permis la victoire. Samuel Fincher est neuropsychiatre et dirige un hôpital psychiatrique aux tendances nouvelles. Il croit qu'il faut mettre en application les névroses des gens plutôt que de les faire disparaître.
Le soir même de sa victoire, Samuel Fincher meurt dans les bras de sa fiancée top modèle. Celle-ci dit qu'il est mort durant l'orgasme. Que s'est-il passé? C'est ce que tentent de découvrir Isidor et Lucrèce, deux journalistes. Werber nous propose leur enquête.
En parallèle, nous retournons dans le passé et nous assistons à l'ascension de Fincher jusqu'à sa découverte.
J'avais découvert cet auteur dans Les fourmis, et déjà, je lui reconnaissais un talent inégalé. Cet auteur nous propose un roman qui regroupe la psychiatrie, la neurologie, un suspense, un peu de notion d'hypnose et beaucoup de philosophie sur l'être humain et sa conscience. De plus, il nous porte beaucoup à réfléchir sur l'intelligence artificielle et ce que celle-ci peut entraîner dans notre société.
Vraiment, cet auteur est très documenté et très original. J'ai adoré!
  Dytal (516 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
Édition : Albin Michel, 410 p.
   Date : 8/1/2003 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
2.5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Les critiques que j'avais lues était plutôt mauvaises et je suis assez d'accord. Je voulais le lire quand même car j'avais bien aimé Le père de nos pères et comme c'était avec les mêmes personnages...
Bon, en gros résumé, une histoire abracadabrante avec plein de théories et de longueurs que j'ai lue en diagonale vers la fin. Pourtant, le sujet des mystères du cerveau est intéressant mais ça ne m'a pas intéressé de cette manière. C'est l'histoire de Jean-Pierre Martin, atteint du syndrôme de LIS, qui est la plus intéressante, mais ça tourne trop bizarre.
  Marie-Josée Bergeron (140 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : 10/1/2002 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
2.5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Un roman infantile dans tous les sens du trme. De la littérature didactique. Un fourre-tout pseudo-scientifique à partir de documents et d'articles médicaux.
Des personnages artificiels et des effets téléphonés comme dans un mauvais film.
Pour corser le tout, c'est plein de fautes de frappe.
Du travail bâclé.
Un mauvais placement.
Si je continue, je revois ma cote à la baisse.
Sur la jaquette, le lis : un auteur culte : ????
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : 7/1/2002 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Bernard Werber n'a pas fini de m'étonner, mais où va-t-il chercher de pareilles idées?
Le dernier roman de l'auteur des Fourmis explore les dédales du cerveau humain par l'intermédiaire de la journaliste Lucrèce Nemrod et de l'ancien journaliste scientifique Isidore Katzenberg. Le tout débute par la mort de l'éminent psychiatre et champion du monde d'échecs Samuel Fincher. La cause de ce décès est des plus inusitées : cet homme serait mort de jouissance. Mais où se trouve le lien entre cette histoire et celle de Jean-Louis, un paralytique traité par Samuel Fincher avant sa mort?
Ce livre plaira à coup sûr à tous les mordus de suspense et de science.
  Zut de Flut (11 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : 7/1/2002 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
4.5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  C'est à chaque fois la même chose : je me laisse littéralement aspirer par Bernard Werber. Le livre à peine commencé, je savais déjà que je ne pourrais plus le poser; et pourtant des restes de préjugés qui veulent que les best-sellers ne puissent être des ouvrages de qualité (ainsi qu'une petite rancune personnelle envers l'auteur) me maintenaient sur mes gardes! Mais j'ai plongé dans les méandres de cette nouvelle enquête menée par Lucrèce Nemrod et Isidore Katzenberg, personnages qui ont fait leur première apparition dans Le père de nos pères.
Le docteur Samuel Fincher est mort dans les bras d'un mannequin suédois, mort de plaisir! C'est arrivé à d'autres, mais cette mort devient suspecte lorsque à son tour meurt le chirurgien qui a pratiqué l'autopsie! Quel secret se cache là, sur quel projet travaillait le docteur Samuel Fincher? Est-il mort parce qu'il avait réussi à vaincre aux échecs un ordinateur?
Comme dans Les fourmis et dans ses autres romans, Werber mène son récit sur deux fronts et le lecteur passe sans cesse de l'un à l'autre. Comme dans Les fourmis, on évoque l'Encyclopédie du savoir relatif et absolu!
Si le décor change, le fond est toujours le même; Werber s'interroge sur la nature humaine, sur son devenir, sur ses facultés et capacités! Il connaît bien les mythes de l'histoire humaine; ici, c'est sur celui d'Ulysse qu'il s'appuie. Il en offre une interprétation qui peut agacer mais qui pourtant est crédible!
Bernard Weber est un scientifique qui s'est entouré des plus grands pour se documenter et il réussit à expliquer simplement les mécanismes complexes du cerveau!
Seule ombre au tableau : je n'ai pas aimé la fin à la James Bond! Un sauvetage in extremis évite au héros la trépanation... et elle et lui se retrouvent amoureux dans un lit à baldaquins! Champagne!
  Christelle Divry (832 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
Édition : Albin Michel, 410 p.
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
3.5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Après Le père de nos pères, Lucrèce Nemrod et Isidore Katzenberg, les deux héros de l'ouvrage, reprennent du service dans cette aventure au confins de la machine la plus complexe jamais créée, le cerveau humain. Une galerie de personnages mystérieux ont chacun leurs secrets, car que ce soit le malade du L.I.S, qui fait de lui un esprit emprisonné dans un corps, les malades mentaux d'un étrange asile, une top model veuve d'un psychiatre devenu champion du monde d'échecs, tous les personnages ont quelque chose à cacher, ce qui fait de ce livre une nouveauté dans la galaxie Werber, car il se rapproche plus encore du polar que son illustre prédécesseur.
Je dois avouer que j'ai trouvé plus d'intérêt aux très nombreuses références culturelles et scientifiques qui étayent l'ouvrage qu'à l'intrigue elle même.
  Norman Ajari (6 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
4 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Pas son meilleur, mais L'ultime secret reste un excellent bouquin. À chaque fois que je lis un livre de Werber, je me dis que les questions que le livre pose sont les questions qui devraient être posées à chacun de nous. C'est pour cela que j'ai toujours autant de plaisir à lire ses bouquins. Ce livre, comme tous les autres, m'aura un peu changé; il m'aura ouvert dans des domaines (la neurologie, la neuropsychologie, bref tout ce qui est en lien avec le cerveau et ses mystères) qui depuis me passionnent vraiment. J'ajouterais un bémol en remarquant que dans tous les livres de Werber, et particulièrement dans celui-ci, les situations, les personnages sont parfois clichés : les enquêteurs qui ne se ressemblent pas et qui pourtant vont s'allier.... ça a été déjà vu mille fois. Et puis des fois les situations sont un peu idéalisées : on se rend compte que c'est vraiment de la fiction!!! Mais ce livre reste un excellent livre qui vous changera... peut-être... je l'espère...
Merci Bernard Werber.
  Jo Dog (première critique)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique

ultime secret (L')
5 étoiles

    Werber, Bernard  lister les titres de cet auteur 
  Si je vous dis Isidore, Lucrèce? Je réveille en vous de bons souvenirs werbériens? C'est tant mieux, car les deux héros du père de nos pères sont de retour pour une autre aventure aux frontières du savoir - trois ans après avoir découvert les origines de l'humanité, rien que cela, voilà que nos amis sont poussés sur le chemin de l'Ultime secret, la partie la plus secrète de notre cerveau. Tout commence par la mort d'un champion d'échecs hors norme qui surpasse un ordinateur surpuissant. Sa femme le récompense bien sûr comme il faut le soir même, mais elle le récompense si bien qu'il ne résiste pas et meurt dans ses bras, au moment le plus fort. Un destin - présidentiel si j'ose dire! Mais Isidore devine qu'il se trame quelque chose de pas normal sous cette mort. Lui et Lucrèce vont alors enquêter et découvrir un institut qui effectue des recherches très avancées sur les capacités du cerveau, sur une capacité insoupçonnée. En parallèle, nous suivons à travers la vie d'une personne atteinte du « locked-in syndrom » (syndrome de l'emmuré vivant), qui ne peut plus bouger qu'un seul œil, les découvertes qui vont permettre à l'homme de voyager sur un territoire que nous ne connaissons que mal : le cerveau humain.
Mélangeant science, suspense, aventure, humour, l'encyclopédie du savoir absolu et relatif et une plume diablement efficace, Bernard Werber nous envoie à nouveau dans une histoire fascinante où tout comme avec Les thanatonautes ou Les fourmis l'on découvre un monde si proche du nôtre et pourtant étonnant. On se laisse porter par ces personnages qui inventent la révolution de demain, celle qui passera par la maîtrise des capacités incroyables de notre cerveau. L'auteur rêve de changer notre monde en comprenant notre cerveau. On pourrait prendre l'auteur de haut à lire les choses ainsi, mais l'auteur a un tel talent de perception... Et à lire le livre, on se demande si l'auteur ne serait pas le seul à avoir eu vraiment accès à son ultime secret. Il mélange très bien les styles selon les personnages, puisque à nouveau l'on suit le roman sur deux plans, décalés chronologiquement, ce qui permet d'augmenter le suspense. De plus, la référence à la maladie du « locked-in syndrom » est très bien utilisée.
Un chef d'œuvre, tout simplement.
  Cédric Blanchard (308 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Science fiction et Fantaisie TOP
   Date : avant 2001 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de Bernard Werber critiqué(s) sur le Guide

arbre des possibles (L')
arbre des possibles et autres histoires (L')
Bernard Werber, l'auteur
chaînon manquant (Le)
empire des anges (L')
empire des anges (L')
encyclopédie du savoir relatif et absolu (L')
livre du voyage (Le)
miroir de Cassandre (Le)
Nos amis les humains
Nous les dieux
Nous les dieux
papillon des étoiles (Le)
papillon des étoiles (Le)
père de nos pères (Le)
souffle des dieux (Le)
thanatonautes (Les)
trilogie des Dieux (La)
trilogie des fourmis (La)
trilogie des fourmis (La), tome 1 - Les fourmis
trilogie des fourmis (La), tome 2 - Le jour des fourmis
trilogie des fourmis (La), tome 3 - La révolution des fourmis
trilogie des Dieux (La)
trilogie des fourmis (La)
ultime secret (L')

 

En ligne : 138 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site