Plus de 15 000 critiques à consulter !
Recherche :
Cliquez ici pour retourner à la page d'accueilLe Guide de la Bonne Lecture 
« Je n’ai jamais eu de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé » -- Montesquieu
Nouveautés
Bouquinet
VOS LIVRES COUPS DE COEUR
Forum de discussion
QUIZZ
LIENS
100 DERNIÈRES CRITIQUES AJOUTÉES
Écrivez votre critique
 

Par genre
Arts et littérature
Bandes dessinées
Biographie
Classique littéraire
Enfant
Ésotérisme
Essai
Faits vécus
Fiction
Histoire, Géographie et Politique
Horreur
Humour
Jeunesse
Langue et linguistique
Le livre ou le film?
Littérature érotique
Mystère et Policier
Philosophie, religion et spiritualité
Poésie
Psychologie et Sociologie
Romance
Roman historique
Science
Science fiction et Fantaisie
Théâtre
Vie pratique
Voyage et Tourisme

Liste par auteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

Liste par titres
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z
1
2
3
4
5
6
7
8
9


Critique sur
les auteurs
Portrait
d'auteurs
Les auteurs
sur le net
Pseudonymes

infos
Contacts
Recherche
Plan du site
FAQ
Ajouter un lien vers le Guide depuis votre site

 
rouge et le noir (Le)
4 étoiles

    Stendhal  lister les titres de cet auteur 
  Ce livre m'a beaucoup plu, certes un peu difficile à comprendre au début car le niveau de langue est assez soutenu, mais au fil des pages on s'y habitue et c'est là que le livre devient intéressant. L'histoire d'un homme considéré comme un faible par sa famille, mais qui tout de même poursuit son rêve… le menant jusqu’à sa perte.
  Roi de X (première critique)
 
Genre : Classique TOP
   Date : 10/1/2008 ajoutez votre critique

rouge et le noir (Le)
5 étoiles

    Stendhal  lister les titres de cet auteur 
  Un monument. Hors concours bien évidemment.
Le jeune Julien Sorel, fils de charpentier (tiens, j'y pense, un certain J.-C. aussi), décide de faire carrière comme prêtre. Heureusement ou malheureusement pour lui, il est aimé des femmes. Cela pour l'anecdote.
Une peinture féroce des moeurs en France vers 1830.
Napoléon est passé par là, les nostalgiques voudraient retrouver les fastes de la royauté. La noblesse aussi.
C'est le début de l'ère industrielle.
Stendhal espère l'arrivée d'une certaine justice sociale.
Cela pour le contexte.
Mais surtout, quelle description psychologique...
Julien sera aimé par Madame de Rênal et par Mathilde de la Mole.
Une bourgeoise et une fille de marquis. On sent bien laquelle est préférée par l'auteur. Mais aucune des deux n'a peur d'aimer.
Julien, pourri d'ambition et par là fort antipathique, ne comprend pas bien ce qui lui arrive...
Un certain Sigmund, qui n'est arrivé que plusieurs dizaines d'années plus tard, dira que nous sommes vécus par notre inconscient.
Le brave Julien Sorel est né et mort trop tôt.
Une citation trouvée en butinant :
« Notre plus grand romancier, Stendhal, étudiait les hommes comme des insectes étranges, qui vivent et meurent, poussés par des forces fatales; son seul souci était de déterminer la nature, l'énergie, la direction de ces forces; son humanité ne sympathisait pas avec celle de ses héros, il restait supérieur à leur misère et à leur folie, il se contentait de faire son travail de dissection, exposant simplement les résultats de ce travail. L' œuvre du romancier doit cesser où commence celle du moraliste. »
Emile Zola, Causeries dramatiques, 1881
  Guy Capelle (559 critiques, cliquez pour les voir)
 
Genre : Classique TOP
   Date : 7/1/2004 ajoutez votre critique


 

Livre(s) de 0 Stendhal critiqué(s) sur le Guide

chartreuse de Parme (La)
rouge et le noir (Le)
rouge et le noir (Le)

 

En ligne : 31 visiteur(s)




Liste des lecteurs
A
B
C
D
E
F
G
H
I
J
K
L
M
N
O
P
Q
R
S
T
U
V
W
X
Y
Z

recommander ce site
 



[Suggérez-nous un sondage]


 

 
up

hebdotop
Votez pour ce site